Théâtre Alchimic
Genève : « Le rêve d’un homme ridicule »

Seul en scène

Article mis en ligne le 26 avril 2018
dernière modification le 25 avril 2018

Fedor Dostoïevski est invité sur la scène de l’Alchimic avec Le rêve d’un homme ridicule, un texte au réel pouvoir magique : il faut vraiment l’entendre pour le croire.

Jacques Maeder

Ce texte émerveille en démontrant combien notre monde pourrait être paradisiaque, si l’être humain va au-delà de son amour propre. C’est l’histoire d’une métamorphose où le rêve devient un parcours initiatique sur le chemin d’un monde meilleur.

Un homme à l’esprit suicidaire, en marge de la société, après une rencontre fortuite avec une petite fille, rentre chez lui mais, au moment de passer à l’acte fatal, s’endort et fait un rêve qui lui révèle les fondements de ce monde. Il découvre alors la dimension de la vraie vie à côté de laquelle nous passons.

Le comédien Jacques Maeder s’empare de ce texte qui est avant tout un dialogue. Celui d’un homme avec lui-même, ou alors avec l’Humanité tout entière représentée par une entité invisible et abstraite. Son oraison s’adresse à nous. On sort de ce texte de Dostoïevski nettoyé de nos ombres pour révéler la lumière de la vie qui est en nous.

La magie s’opère quand on lit ce texte. L’auteur s’empare non seulement du lecteur mais de tout son être. Il lui communique son exaltation, il le soumet au rythme de sa respiration, il le modifie psychologiquement. Son influence possède une force hypnotique.

Du 5 au 16 mai 2018

Réservations : 022 / 301.68.38, www.alchimic.ch