TKM - Théâtre Kléber-Méleau, Renens
Renens : en février

Saison

Article mis en ligne le 27 janvier 2020
dernière modification le 25 février 2020

Deux spectacles à signaler spécialement pour le mois de février au TKM - Théâtre Kléber-Méleau : le Projet XVII : Mary Shelley et L’Homme de plein vent.

« Projet XVII : Mary Shelley »

Projet XVII : Mary Shelley - Frankenstein ou le Prométhée moderne
Guillaume Pi et Michael Borcard, un duo électro-littéraire qui revisite des textes classiques sous un crépuscule nouveau, avaient fasciné le public avec le Projet XVII consacré à Baudelaire.
Ils sont de retour au TKM avec Projet XVII : Mary Shelley – Frankenstein ou le Prométhée moderne, un texte précurseur de la science-fiction, rythmé par la voix de basse profonde du premier et par la riche palette électro-acoustique du second, “un conte d’horreur“ où les temporalités s’entrecroisent.
Cette nouvelle “composition électro-progressive“, ou “narration immersive“ entre SF et “freak-show“, de style rétro-futuriste à la Jules Verne ou à la Méliès, interroge notre réalité où des ingénieurs créent de l’intelligence artificielle et où des généticiens procèdent à des clonages, font des espèces hybrides et parviennent à réaliser de l’ADN humain…

Jusqu’au dimanche 9 février 2020

Billetterie : 021 / 625.84.29, tkm@t-km.ch

« L’Homme de plein vent »
© La Belle Meunière

L’Homme de plein vent
Cette création de Pierre Meunier et Hervé Pierre, après avoir séduit les spectateurs lors de son passage au Festival international de marionnettes de Neuchâtel, sera jouée sur la scène du théâtre Kléber-Méleau.
Léopold Von Fligenstein est de retour pour poursuivre son combat philosophique contre la pesanteur. Autour de ce personnage, Pierre Meunier et Hervé Pierre avaient conçu « L’homme de plein vent » en 1996. Avec Marguerite Bordat, ils ont entrepris de recréer le spectacle, « parce que dès l’enfance, la norme affecte et limite tous les champs de l’activité humaine ».
Von Fligenstein s’est adjoint la complicité de Kutsch, un vérificateur des Poids et Mesures. Les deux compères se suspendent, expérimentent, constatent, hissent et suent avec un matériel de fortune.
La scénographie intègre le décor-machinerie originel, pourvoyeur de chutes, d’envols, de soulèvements des hommes et de la matière.
Une entreprise athlétique, métaphore poétique de la lutte contre le nivellement et l’asservissement de la pensée.

Du 4 au 14 février 2020

Billetterie : 021 / 625.84.29, tkm@t-km.ch