Musée du Louvre-Lens
Lens : « Soleils noirs »

Nouvelle exposition

Article mis en ligne le 17 mai 2020

Poétique et sensorielle, l’exposition offre une rencontre inédite avec des chefs-d’œuvre de la peinture moderne et permet la découverte d’un art contemporain inspirant. Près de 75 ans après l’exposition mythique Le Noir est une couleur, le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans l’observation fascinante de cette tonalité au symbolisme pluriel dans les arts occidentaux, de l’antiquité à nos jours.

Edouard Manet, « Portrait de Berthe Morisot à l’éventail (détail) », 1874
RMN-Grand Palais, musée d’Orsay © Hervé Lewandowski

Couleur du paradoxe, le noir est-il une absence de lumière, un vide, une somme réjouissante de toutes les couleurs, un éblouissement ? D’emblée, l’exposition immerge le visiteur dans une expérience du noir familière grâce à une salle consacrée à l’un des phénomènes naturels du noir ayant le plus largement retenu l’attention des artistes : la nuit. Quand la nuit tombe, sublime, se lève une terrible beauté (Vernet, Deperthes), un monde sans limite paraît (Fontana).

Archétypal et physiologique, le noir forme un élément structurant mais ambigu de la représentation du sacré, à la fois couleur de tous les commencements, de l’infini, de l’intemporel mais aussi celle de la mort et de l’ignorance. L’exposition explore ainsi l’importance ou l’influence, du noir au cours des siècles.

Ce sujet universel permet de rendre palpable l’histoire des idées, des sciences, comme celle des formes au sein d’une exposition expérientielle et pédagogique. Inspirée du terril plat sur lequel repose le Louvre-Lens, l’exposition rend aussi hommage au passé minier dont les images sont dominées par le charbon et ses traces aux infinies nuances.

Jusqu’au 25 janvier 2021