Sommets musicaux de Gstaad
Gstaad : Sommets Musicaux 2008

Aperçu de la huitième édition des Sommets Musicaux de Gstaad.

Article mis en ligne le février 2008
dernière modification le 3 février 2008

par Bernard HALTER

Du 1er au 9 février se tiendra l’édition 2008 des Sommets Musicaux de Gstaad, la huitième.
La manifestation convoque une pléiade d’artistes de renom pour une programmation dense. Le violoncelle sera à l’honneur.

Chaque année un instrument tient lieu de point focal de toutes les attentions. Lorsque le festival a été étrenné, en 2001, le piano – pût-il en être autrement – campa le rôle de moteur de la programmation. Très vite, le ton est donné pour les Sommets musicaux, qui se positionnent dans la constellation des rendez-vous musicaux européens en proposant des concerts de très belle tenue dans des endroits taillés sur mesure.

Misha Maisky, photo Alix Laveau

Au fil des ans, le violon, la voix, le violoncelle – et même la harpe en 2005 ! – occupèrent le haut de l’affiche, toujours avec d’éminents serviteurs : Barbara Bonney, Angelika Kirchschlager, Jean-Yves Thibaudet, Arcadi Volodos, Mischa Maisky, Anne Sophie Mutter, Vadim Repin, pour n’en citer que quelques-uns.

Espoirs confirmés
Les concerts de l’après-midi (à 16h à la Chapelle de Gstaad) seront placés sous le patronage de Claude Starck, Peter Bruns et Mischa Maisky et permettront de découvrir la relève du violoncelle, accompagnée à chaque fois d’un pianiste. Parmi ceux-ci, Gérard Wyss ou le jeune Louis Schwitzgebel-Wang. A la clé, pour le plus talentueux ou la plus talentueuse de ces jeunes artistes : le Prix Marguerite Dütschler, qui consiste en l’opportunité d’enregistrer pour Claves un disque avec orchestre.

Musique et réjouissances
En soirée, l’église de Saanen et l’église de Rougemont accueilleront des concerts qui verront défiler des artistes que l’on ne présente plus, ou peu s’en faut. Pour en citer quelques-uns : Sabine Meyer, Peter Bruns et la Camerata Bern pour des pages de Haydn, Mendelssohn et Mozart le 1er (concert d’ouverture), le harpiste Xavier de Maistre accompagnant la soprano Diana Damrau le 2, Cédric Pescia et Nurit Stark (violon) le 4, Nikolaï Lugansky pour un récital Schumann/Chopin/Liszt le 7, Itamar Golan, Mischa Maisky et Julian Rachlin le 8. Pour clore le festival, Beethoven et le Sinfonia Varsovia à Saanen le 9.

Julian Rachlin, photo Lucas Beck.

Les Sommets musicaux concentrent leurs concerts sur neuf jours, sans interruption, à raison de deux quotidiennement pour des durées oscillant toujours autour d’une heure – ce qui est relativement court – et investissent pour la première fois le village de Rougemont, dont le festival La Folia met en valeur chaque printemps le site clunisien. Une option réjouissante, assurément. La convivialité sera aussi au rendez-vous puisque chaque soir un dîner de gala au Palace de Gstaad ou un repas avec les artistes au Café du Cerf de Rougemont complètera l’offre, selon que le concert s’est tenu à Saanen ou à Rougemont le soir en question. A vos agendas !

Bernard Halter

Renseignements et horaires : www.sommets-musicaux.ch
Billets en vente sur place, à l’Office du tourisme de Gstaad, à celui de Rougemont.
Tél. +41(0)33 748.81.82. Fax +41(0)33 748.81.33 ticketing@gstaad.ch
Tél. +41(0)26 925.11.66. Fax +41(0)26 925.11.67 info@rougemont.ch