Entretien : Bertrand Tavernier - commentaires