Paris : Odilon Redon, prince du rêve - commentaires