Givisiez : Feydeau - Courteline

, popularité : 16%

Georges Feydeau et Georges Courteline sont convoqués au théâtre des Osses avec Feu la mère de Madame et Les Boulingrin, des pièces présentées dans la mise en scène de Jean Liermier.

« Feu la mère de Madame »
© Carole Parodi

Feu la mère de Madame
Dans Feu la mère de Madame, Lucien est de sortie. C’est la première fois depuis son mariage qu’il se permet une petite escapade entre copains. Rentrant quelque peu éméché, et ayant égaré ses clefs, il se voit contraint de réveiller sa femme Yvonne. C’est le début d’une folle soirée, Feydeau oblige...
Au-delà de la belle mécanique du vaudeville et de la modernité de la critique de société de la Belle Époque, Feydeau propose dans ses pièces une langue théâtrale très riche, au service de la comédie. Parmi les procédés utilisés par l’auteur, citotns : l’argot, les jurons, les accents, les mots inventés, les mots mal utilisés, les erreurs de liaison, les dérèglements du langage, l’invention d’une langue, les formules-scie, l’onomastique ridicule des personnages, les jeux de mots, les répétitions…

« Les Boulingrin »
© Carole Parodi

Les Boulingrin
Lors d’une soirée en ville, Monsieur et Madame Boulingrin ont lancé à la cantonade au dénommé Des Rillettes une invitation à venir boire le thé chez eux, à l’occasion. C’était sans compter sur les intentions de ce redoutable pique-assiette, ni sur le génie de Courteline à remettre au goût du jour la farce de l’arroseur arrosé...
Rappelons que Couteline propose à travers ses saynètes des tranches de vie réalistes, souvent cruelles mais toujours comiques. Ses pièces sont souvent des croquis satiriques de différents milieux, mais ses personnages sont rarement totalement antipathiques, malgré leurs défauts, qu’ils soient orgueilleux, naïfs, stupides, arrogants ou seulement médiocres. Le comique naît du contraste entre leur modeste condition et leur ego très développé.

Sur scène, Mauro Bellucci, Simon Labarrière, Brigitte Rosset donnent vie tout d’abord à la folle soirée imaginée par Feydeau, avant de se couler dans la verve comique de Courteline, ...
Voilà qui promet des représentations diablement animées !

Du 19 au 29 avril 2018

Billetterie : info@theatreosses.ch, 026/469.70.00

Brèves Toutes les brèves