Apprendre les mathématiques et les sciences sur le web

Online Web-based Learning
jeudi 26 avril 2007
par  Bernard Vuilleumier
popularité : 3%

Les finalités de ce projet sont la réalisation, l’utilisation et l’évaluation de services pédagogiques inspirés du web 2.0 [1]


Objectifs

  1. Diversifier les lieux d’apprentissage
  2. Offrir des services pédagogiques en ligne
  3. Innover par l’assemblage de services et par les interfaces utilisateur

Périmètre

Mathématiques et sciences, secondaire I et II, cycle d’orientation, collège.


Type de projet

Expérimentation, développement.


Contexte

Les grandes institutions de nos sociétés, lorsqu’elles atteignent un certain niveau de développement, se muent parfois en entrave à leur propre fonctionnement. L’école par exemple, en cadrant le savoir à enseigner (plans d’étude, programmes) et en planifiant les processus d’apprentissage (découpage en disciplines, horaires) érige une multitude d’obstacles aux processus d’apprentissage [2]. Les nouvelles technologies pourraient être utilisées pour multiplier les lieux d’apprentissage. Elles permettent déjà d’offrir en ligne des services non contraints par des horaires et de faciliter la mise en réseau d’un grand nombre d’acteurs [3].

Nous souhaitons créer un service internet [4] centré sur des concepts mathématiques et scientifiques puis rassembler une communauté d’utilisateurs autour de ce service (élèves, maîtres et parents).


Ressources

Scientifiques disposant, à l’école ou à domicile, de Mathematica version 6.0 ou ultérieure [5] et connaissant le langage associé à ce logiciel.


Étapes

  1. Choix de concepts mathématiques et scientifiques.
  2. Conception d’interfaces utilisateur. [6]
  3. Développement de contenus web dynamiques.
  4. Diffusion d’informations via owl-ge.ch et via Math & Sciences
  5. Utilisation des services avec les élèves.
  6. Élaboration d’outils d’évaluation.

Travaux préparatoires réalisés


- Diversification des lieux d’apprentissage

Les élèves impliqués dans le projet prospectif 2006-2007 Données pédagogiques, recherche d’informations et logiciel libre ont tous appris à se servir d’un logiciel libre de publication sur la toile couplé à une base de données. Ils ont utilisé cet outil aussi bien en classe qu’à domicile pour rédiger de nombreux articles en glanant des informations dans les cours, dans la base de données et sur le web. [7]

- Services pédagogiques en ligne

Les nombreux articles rédigés par les élèves ainsi que l’aide interactive regroupant les questions-réponses par chapitre témoignent de l’intérêt des élèves pour une utilisation de services web.


Auteur(s) - date

Bernard Vuilleumier, Cologny, le 31 janvier 2008. Version 3.1


[1le Web 2.0 peut être considéré comme un ensemble de principes et de pratiques sans frontière nette mais dont les traits les plus saillants sont les suivants :

Un très bon exemple de réalisation de ces principes et de ces pratiques est fourni par le projet de démonstrations interactives de Wolfram.

Le monde du Web 2.0 est aussi ce que Dan Gillmor désigne par l’expression nous, les médias, un monde dans lequel ceux qui n’étaient jusque-là qu’auditeurs reprennent à quelques personnes réunies dans une arrière-salle le pouvoir de choisir ce qui est important ou non.

Pour en savoir plus, voir Qu’est-ce que le Web 2.0 ?

[2Le découpage en disciplines crée des barrières artificielles et néfastes entre les sciences. Les programmes, qui sont certes des guides indispensables et utiles, confèrent beaucoup d’inertie à l’institution. Les horaires, inévitables, imposent, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la pédagogie, des rythmes pas toujours optimaux !

[3Sur la mise en réseau d’un grand nombre d’acteurs, voir par exemple l’article Wikipédia : une innovation sociale ?

[4Ce service utilisera webMathematica et/ou MathematicaPlayer.

[5Le logiciel Mathematica n’est pas un logiciel libre, mais il présente, grâce à un environnement de développement complet, un degré d’intégration inégalé à notre connaissance dans le monde du libre et bien supérieur à celui d’Octave par exemple.

[6Chez Wolfram, les choses avancent. Si vous avez quelques minutes, consultez cette page et explorez ses liens. Si vous n’avez qu’une minute regardez comment créer et déployer une application en 60 secondes !

[7Pour les travaux préparatoires réalisés, voir aussi :


Commentaires  forum ferme

jeudi 24 janvier 2008 à 00h44

Thanks for useful information. It was very interesting.