IDS : Objectifs, contenus, activités, évaluations

Propositions, remarques et commentaires
dimanche 6 janvier 2008
popularité : 1%

La réforme partielle de l’ORRM prévoit une heure d’introduction à la démarche scientifique en première année du collège. Cet enseignement entrera en vigueur en 2008. Il importe donc d’élaborer sans tarder des propositions de contenus et/ou d’activités utiles aux trois sciences expérimentales (biologie, chimie et physique).

Cadre général

Notions et activités

Propositions (voir également les commentaires ci-dessous)

PDF - 43.3 ko
La pression hydrostatique
PDF - 19.5 ko
Relation entre masse et force de pesanteur
PDF - 115.7 ko
Résolution de problèmes
PDF - 8 ko
Rendement énergétique.pdf
PDF - 6.5 ko
Propositions CPG Biologie
PDF - 44.7 ko
Combustion et Respiration
PDF - 7.9 ko
Respiration champignon PREP
Matériel nécessaire.
PDF - 49.4 ko
Respiration champignon TP
Protocole.
PDF - 11.3 ko
Respiration chez les champignons
Idée d’activité pour le cours d’IDS
PDF - 57.9 ko
Levures
Observations sur la croissance d’une population de levure.
PDF - 8.4 ko
Energie, rendement


Commentaires  forum ferme

Logo de Bernard Vuilleumier
mardi 8 janvier 2008 à 22h59 - par  Bernard Vuilleumier

Bonjour Cédric,

Il est possible d’automatiser l’envoi des nouveautés publiées sur tout le site ou par rubrique (en s’abonnant aux fichiers de syndication correspondants). Mais il n’est pas possible d’automatiser l’envoi de modifications apportées à un seul article. Comme il n’y a actuellement pas de rubrique IDS, si tu veux être informé périodiquement des nouveautés, il faut :
- soit t’abonner à la rubrique qui contient l’article (c’est la rubrique Discussions)
- soit consulter périodiquement l’article à l’adresse http://www.owl-spip.ch/spip.php?art....

Logo de Bernard Vuilleumier
mardi 8 janvier 2008 à 22h45 - par  Bernard Vuilleumier

Bonjour Bernard,

Voici deux fichiers avec des idées pour le cours d’IDS ; l’un résume l’intervention d’Ariane DeVore lors de la CPG de biologie, et l’autre est un aménagement pour l’IDS d’une idée de Francesco Huber originalement pour les SN. Ils sont en pdf comme demandé, et aussi en Word.

Est-il possible d’être avisé lorsqu’un nouvel élément est ajouté sur le site que tu as ouvert pour l’IDS ?

Parallèlement, sur l’initiative de Paolo ? et Martine, toutes les personnes intéressées à faire un "orage de cerveau" sur le sujet sont bienvenues ce jeudi, à 12h30, à la cafétéria.

Amitiés
Cédric

Logo de Bernard Vuilleumier
jeudi 3 janvier 2008 à 22h24 - par  Bernard Vuilleumier

2 janvier 2008 à 21h11min Paolo Galletto 1 article

Peu avant les vacances, un élève me demande la formule (magique ?!) pour résoudre un problème sur la dilution des solutions (il fallait obtenir une nouvelle concentration à partir d’une solution initiale plus concentrée). Une formule (dans ce cas, une équation à une seule inconnue) qui permette rapidement de trouver la solution au problème, du style….on appuie sur un bouton et ...voilà que la solution apparaît ...comme pour la machine à café de la salle des maîtres. La demande de l’élève est parfaitement justifiée, puisqu’il sait que le maître ne fera que vérifier le résultat numérique, au lieu de s’assurer que l’élève a bien compris. Autant donc arriver à la réponse par le chemin le plus court.

Mais, quel sorte de miracle s’accomplit à chaque fois qu’on applique une formule ?

A mon avis, le nouveau cours d’Initiation à la Démarche Scientifique devrait se poser, parmi d’autres, l’objectif de familiariser les élèves avec la résolution des problèmes (qui passe tout d’abord par une lecture attentive et critique de l’énoncé) et l’interprétation d’un phénomène observé. Sur ce dernier point je pense poster plus tard un autre message.

Je vous propose deux questions sur la centrifugation, une "traditionnelle" et un autre que l’IFMES appellerait "conceptuelle", que j’ai proposées aux élèves de 1ère gymnase.

1 T. Sur quelle propriété se base la technique de la centrifugation ?

1 C. En septembre 2007, l’Iran a atteint l’objectif qui consistait à installer et à mettre en service 3.000 centrifugeuses destinées à l’enrichissement d’uranium. Ce procédé permet d’augmenter la quantité d’uranium 235, utile pour la production d’énergie, par rapport à l’uranium 238. Quelle hypothèse vous permet de justifier l’utilisation de centrifugeuses pour séparer l’uranium 235 de l’uranium 238 ?

Quand j’ai posé ces questions, je n’avais pas encore abordé les isotopes. Les élèves ne connaissaient donc pas la différence entre U235 et U238. Pour répondre à cette question l’élève doit interpréter l’énoncé, montrer qu’il a saisi un concept basique (la centrifugation se base sur la différence en masse volumique entre les corps purs à séparer) et qu’il sait l’utiliser pour résoudre un problème conceptuel.

Dans le pdf ci-joint, vous trouverez des questions (la question traditionnelle (T) suivie par la question conceptuelle (C)) qui requièrent l’application de la loi des gaz parfaits. La première est une application numérique de la loi, alors que la deuxième exige un effort supplémentaire, qui va au-delà de la simple utilisation d’une formule ou d’un algorithme préfabriqué pour trouver la réponse. Vous trouverez aussi un exemple sur les moles (Nakhleh, Journal of Chemical Education, 70 (1993), 52).

Il me semble qu’il existe actuellement un fossé non négligeable chez nos élèves entre la capacité de résoudre un problème et la compréhension profonde de ce même problème. Pourquoi ne pas saisir l’opportunité offerte par ce cours pour tenter de le combler ?

En outre, je trouve plus important, pour une initiation à la démarche scientifique, les mécanismes permettant de résoudre un problème que le sujet traité dans ce problème. Par exemple la question, "Combien y a-t-il de dentistes à Genève ? " n’a rien de chimique, biologique ou physique ; toutefois elle me semble très adaptée pour une initiation à la démarche scientifique, question qui pousserait l’élève à poser des hypothèses et permettrait par exemple d’aborder la notion d’ordre de grandeur …

Bonne année à tous !

Logo de Bernard Vuilleumier
jeudi 3 janvier 2008 à 22h23 - par  Bernard Vuilleumier

10 décembre 2007 à 15h08min Pascal Rebetez 27 articles

Je propose pour l’approche expérimentale, quelques expériences dont le but est d’étudier la relation mathématique entre deux grandeurs, celle-ci pouvant selon les cas avoir le statut d’une loi. Exemple : la relation entre la masse d’un objet et son poids ou encore la relation entre la profondeur dans un liquide et la pression qui y règne (principe fondamental de l’hydrostatique). Si cette relation est linéaire, la représentation graphique est une droite dont la pente et l’ordonnée à l’origine permettent de déduire des paramètres physiques (l’accélération gravitationnelle g par exemple). Si la relation n’est pas linéaire, on peut soit s’arranger pour ramener le graphique à une droite ou alors ajuster une courbe dont les paramètres d’ajustement permettront de déduire des paramètres physiques. Cette dernière demarche nécessite l’utilisation d’un logiciel de traitement de données comme Logger Pro par exemple, que nous avons dans l’école. Je suggère donc l’emploi de cet outil, relativement simple d’utitlisation pour les élèves et pourvu de nombreuses possibilités, dont celle d’acquérir des données (de différentes nature ) via un interface. En pièces jointes, des protocoles d’expérience faisant appel à cette démarche.