Interdire l’outil ou changer l’enseignement ?

Et si tous les élèves disposaient d’un iPhone aux examens ?
samedi 6 février 2010
par  Équipe des iLES
popularité : 1%

PNG - 122.3 ko
Cliquez sur l’image pour obtenir un aperçu des possibilités de Wolfram|Alpha.

Actuellement, les calculatrices programmables et les portables sont interdits durant les épreuves. Ne serait-il pas préférable d’apprendre à utiliser ces outils et d’en conseiller l’usage aux élèves durant les examens ? Cela impliquerait évidemment de profondes modifications dans la façon d’enseigner et d’interroger. Mais ne devrions-nous pas, en tant qu’enseignants, réfléchir à ces changements et aux questions possibles si ces outils étaient accessibles aux élèves durant les épreuves ?
N’y a-t-il pas là un potentiel à exploiter ? N’est-ce pas l’occasion de susciter la motivation ? De mettre en pratique de nouvelles approches ? De favoriser l’apprentissage de démarches ?
Pour éviter que les technologies de l’information et de la communication provoquent une fracture numérique dans la société, vaut-il mieux les interdire ou apprendre à les utiliser ?

N. B. L’application WolframAlpha peut être utilisée librement avec un navigateur et il n’est pas nécessaire de disposer d’iPhones, une salle équipée d’ordinateurs reliés à Internet convient très bien.

Réactions et commentaires


Documents joints

Point de vue