Wolfram Mathematica. Virtual Conference 2012
Une nouvelle façon d’apprendre et de partager
Utiliser CDF dans l’éducation

Utiliser CDF dans l’éducation pour bénéficier de l’interactivité et de toute la puissance de calcul de Mathematica.

Article mis en ligne le 24 octobre 2012
dernière modification le 10 décembre 2012

par Bernard Vuilleumier

Dans une remarquable présentation Yu-Sung Chang illustre les moyens de communication mis en oeuvre par la communauté scientifique du XVIIIe siècle à nos jours et démontre les avantages du format CDF : interactivité et puissance de calcul.

Du XVIII à nos jour…
Yu-Sung Chang compare un premier article [1] publié dans Philosophical Transactions of the Royal Society en 1776 qui mentionne les règles d’usage et les précautions à prendre lors de la mesure de températures avec un thermomètre, à un deuxième article de James E. Hansen and Makiko Sato publié sur la toile en 2011 [2] qui fait état du réchauffement climatique.

rien n’a changé
La partage de connaissances est toujours aussi plat, sans vie et inactif.

La technologie…
La technologie (PDF, HTML, CSS, JS, Java, Flash) peut aider, mais elle crée d’autres problèmes. La recherche, la création, l’apprentissage, le déploiement, la présentation recourent à des outils différents. Conséquences :
- ensembles disjoints d’outils.
- complexité croissante
- faible interopérabilité
- effort d’apprentissage démesuré

manque le but si elle ne répond pas aux questions suivantes :
- comment explorer une idée ?
- qui pilote ?
- où sont les données ?
- que font les algorithmes ?
- comment reproduire un résultat ?

Rendre vivant le partage de la connaissance…
CDF (Computable Document Format) est dynamique, interactif et offre une grande puissance de calcul.

en utilisant les bons outils [3] pour :
- délivrer des idées
- renforcer l’intuition
- explorer la connaissance
- déployer et partager.