Les algorithmes génétiques

En s’accouplant, les membres d’une population produisent des descendants dont l’adaptation au milieu est d’autant meilleure qu’ils retiennent les « bonnes » caractéristiques de leurs parents. De cette manière, l’adaptation de la population peut augmenter de génération en génération. Dans un organisme biologique, la structure qui code les prescriptions spécifiant comment l’organisme doit être construit est le chromosome. Chaque chromosome comprend des gènes. Chaque gène code une caractéristique particulière de l’organisme, et la position du gène dans le chromosome détermine quelle caractéristique le gène représente. Pour une position donnée, un gène peut coder une des différentes valeurs de la caractéristique qu’il représente : la couleur des yeux par exemple peut être brune, verte, bleue, etc. Les différentes valeurs d’un gène sont les allèles. Dans un algorithme génétique, les chromosomes sont typiquement représentés par une chaîne de variables. Chaque variable occupe une position dans la chaîne et correspond à un gène. La variable peut prendre différentes valeurs qui sont le pendant des allèles. Un algorithme génétique est aussi un système adaptable. Il s’inspire de la génétique et de la théorie de l’évolution et
en utilise le vocabulaire.

Voir aussi : Trouver un extremum à l’aide d’un algorithme génétique

Lettre précédente
Lettre suivante

Voir en ligne : Lettre au format pdf