Les modèles chaotiques

La technique usuelle pour tester une théorie consiste à effectuer une série d’observations et à comparer le résultat des mesures aux prédictions théoriques. Mais, en présence de chaos, l’effet papillon invalide complètement cette démarche car les prédictions peuvent varier énormément selon les conditions initiales. Une infime erreur d’observation sur celles-ci peut donc entraîner une variation énorme sur les résultats prédits. Cela soulève toute une série de questions intéressantes :
- Comment définir précisément le chaos ?
- Quels sont les signes du chaos et comment les mesurer ?
- Quelle est la valeur d’un calcul numérique en présence de chaos ?

Lettre précédente
Lettre suivante

Voir en ligne : Lettre au format pdf