Résolution graphique et figures géométriques

La photographie ainsi que la technique d’impression des imprimantes matricielles et des imprimantes à laser produisent des images constituées d’éléments discrets. Les écrans de télévision et des ordinateurs affichent également des images formées de points (pixels). La qualité d’une image formée d’éléments discrets dépend du nombre de points par unité de longueur. Plus ce nombre est élevé, meilleure est la qualité de l’image. Cette qualité peut d’ailleurs être telle que l’on ne distingue plus les points à l’oeil nu, mais il n’en demeure pas moins que toute image issue d’une de ces techniques résulte de l’assemblage d’un certain nombre d’éléments discrets. La taille du plus petit élément discret produit par une de ces techniques est appelée résolution. Les figures géométriques élémentaires sont généralement continues. Lorsqu’on construit une image discrète de ces figures, on est parfois surpris par le résultat. Les effets observés résultent d’une modification de la taille et de la forme des lignes due à la discrétisation.

Lettre perdue !

Lettre précédente
Lettre suivante