Le raisonnement déductif élémentaire

Aptitude humaine fondamentale ?
dimanche 5 mars 2017
par  Bernard Vuilleumier
popularité : 8%

En 1966, le psychologue anglais Philip C. Wason [1] se demande quelles sont les aptitudes humaines fondamentales en matière de déduction. Il met en doute l’idée que la logique classique constitue la structure de tout raisonnement déductif correct. Contrairement à Piaget, qui tient pour acquise l’existence d’une aptitude logique fondamentale, il se demande comment elle est mise en œuvre dans la résolution de problèmes simples.

Comprendre l’implication si P alors Q
L’expérience imaginée par Wason consiste à présenter aux sujets un jeu de cartes dont un côté porte une lettre et l’autre un chiffre, la seule contrainte étant que si une carte porte un A d’un côté, elle doit avoir un 1 de l’autre.

S’assurer que le jeu obéit bien à la contrainte
La contrainte une fois expliquée aux sujets, on les place devant quatre cartes de ce jeu, posées à plat sur une table. Les symboles qui apparaissent sont les suivants :

PNG - 11.4 ko
Le paradigme de Wason
Chaque carte porte une lettre sur une face et un chiffre sur l’autre. Quelle(s) carte(s) faut-il retourner pour s’assurer que la règle « si A d’un côté, alors 1 de l’autre » ?

On demande alors de déterminer quelles sont les cartes qu’il est nécessaire de retourner pour s’assurer que le jeu obéit bien à la contrainte stipulée, à savoir si A d’un côté, alors 1 de l’autre.

Quelle est, à votre avis, la bonne réponse ? [2]

N’hésitez pas à vous exprimer !


[1Wason P. C. (1966), « Reasoning », in B. M. Foss, ed, New Horizons in Psychology, Penguin, Hammondswotth.

[2Voir Introduction aux sciences cognitives, sous la direction de Daniel Andler, nouvelle édition augmentée, Gallimard 2004, p. 322.


Commentaires