CEC Nicolas-Bouvier. Épreuve commune IDS 2008 Énoncés, résultats et commentaires d’élèves

L’épreuve du 15 décembre comportait quatre problèmes à 12 points chacun :

  1. Bactéries
  2. Feuilles de papier et confettis
  3. Test d’un ressort
  4. Amidon de la pomme de terre

Les objectifs spécifiques suivants avaient été donnés aux élèves avant l’épreuve pour qu’ils vérifient leur préparation.

Il y avait plusieurs questions par problème. Les consignes générales étaient les suivantes :

Répondez uniquement sur les feuilles d’énoncé
- Posez chacun de vos problèmes
- Ecrivez tous vos calculs
- Indiquez toutes les unités
- Soyez attentifs aux chiffres signi ?catifs

Résultats
Ces histogrammes donnent le nombre d’élèves ayant obtenus les points indiqués en abscisse.

Problème 1

Problème 1
Nombre moyen de points par élève : 3.7 sur 12

Problème 2

Problème 2
Nombre moyen de points par élève : 5.0 sur 12

Problème 3

Problème 3
Nombre moyen de points par élève : 8.4 sur 12

Problème 4

Problème 4
Nombre moyen de points par élève : 2.6 sur 12

Synthèse
Voici une présentation du nombre moyen de points par élève dans chaque groupe, compte tenu de l’effectif de ceux-ci :

Nombre moyen de points par élève
Le nombre moyen de points par élève dans les différents groupes (représentés dans l’ordre, de gauche à droite) est donné par les barres verticales. Chaque barre comporte 4 segments correspondant aux 4 questions (empilées dans l’ordre, de bas en haut).

Constat
Les problèmes 2 et 3 sont ceux qui ont été, en moyenne, les mieux réussis.

…et pour ceux qui préfèrent les chiffres :


Problème 1

GroupeEffectifTotal des pointsPoints par élève
1
16
61
2.8
2
16
44.5
2.4
3
14
39.0
4.9
4
14
68.5
1.6
5
15
23.0
4.8
6
15
72.5
3.5
7
14
53.0
4.0
8
12
59.5
5.0
9
12
60.0
5.0

Problème 2

GroupeEffectifTotal des pointsPoints par élève
1
16
61.0
3.8
2
16
76.0
4.8
3
14
73.0
5.2
4
14
54.0
3.9
5
15
62.5
4.2
6
15
87.5
5.8
7
14
47.0
3.4
8
12
89.0
7.4
9
12
91.0
7.6

Problème 3

GroupeEffectifTotal des pointsPoints par élève
1
16
116.5
7.3
2
16
129.0
8.1
3
14
143.0
10.2
4
14
114.0
8.1
5
15
108.0
7.2
6
15
128.0
8.5
7
14
102.0
7.3
8
12
115.0
9.6
9
12
119.0
9.9

Problème 4

GroupeEffectifTotal des pointsPoints par élève
1
16
32.0
2.0
2
16
23.0
1.4
3
14
70.5
5.0
4
14
19.5
1.4
5
15
27.0
1.8
6
15
51.0
3.4
7
13
36.0
2.8
8
12
37.0
3.1
9
12
40.0
3.3

Barème et correction
Au vu des résultats, nous avons ramené le nombre total de points de 48 à 40 et nous avons adopté le barème suivant pour le calcul des notes :

note = 5/40 * nombre de points obtenus + 1

D’autre part nous avons décidé que cette note ne compterait que pour un tiers dans la moyenne semestrielle.

Conclusion
Les résultats sont, dans l’ensemble, mauvais. Les maîtres reconnaissent que l’épreuve était trop longue. Ils sont déçus de constater que la « transposition » des savoirs et savoirs faire censés être acquis au terme du cours n’a pas fonctionné pour une grande majorité d’élèves. Certains ont même déclaré n’avoir jamais vu au cours ce qui était nécessaire pour résoudre les problèmes proposés (voir les commentaires ci-dessous). Ces objectifs sont probablement trop ambitieux et il conviendra soit de les revoir à la baisse, soit de proposer un autre type de préparation. Il y a deux écueils à éviter :

  • adapter les exigences aux attentes des élèves. La dernière enquête PISA décerne la lanterne rouge à Genève en sciences : notre but devrait être « devenons les meilleurs ! »
  • détourner les jeunes de la filière scientifique par des exigences inadaptées et décourageantes.

La marge de manoeuvre est assez étroite et il y a matière à réflexion pour l’année prochaine. Une possibilité consisterait par exemple à rassembler un maximum de problèmes types sur un site (ouvert aux élèves et accessible de partout, naturellement) et de consacrer plus de temps durant le semestre à en résoudre avec les élèves. Si le site comporte assez de problèmes, nous pourrions même annoncer aux élèves, en début d’année, que l’épreuve sera composée à l’aide de problèmes qui se trouvent déjà sur le site, ce qui les inciterait à le visiter, à essayer de résoudre des problèmes (à domicile) et à poser des questions (en classe ou sur le site), donc à augmenter le temps d’étude. Cette approche permettrait aussi de désamorcer les contestations du genre « jamais vu ». En revanche, si nous devons nous en tenir à ce qui a été « vu en classe », sans pouvoir demander une aptitude à la transposition, il conviendra de réduire les exigences d’une manière drastique et de s’accommoder de notre rang dans la prochaine enquête PISA.

Réactions des élèves
Cette épreuve, la première du genre, a suscité plusieurs réactions. Voici quelques réponses, remarques et commentaires recueillis dans deux classes.

1. Avez-vous eu assez de temps pour l’épreuve ?

  • Non, je trouve qu’elle était trop longue et trop dure. Je n’ai pas assez eu le temps de lire chaque énoncé attentivement.
  • Je n’ai pas eu assez de temps parce que je n’arrivais pas à comprendre les exercices (comment les résoudre).
  • Non, parce que tout est relatif si on ne comprend pas, on va rester fixé sur l’exercice non compris, essayer de trouver la solution et on perd donc énormément de temps.
  • Non, je n’ai pas eu assez de temps. J’ai passé beaucoup de temps sur certains exercices donc j’ai pas eu assez de temps pour les autres.
  • Non, il m’aurait fallu encore beaucoup plus de temps. C’était impossible de finir mon épreuve.
  • Non, je n’ai pas eu assez le temps de terminer l’épreuve, car je prenais du temps à comprendre certains énoncés.
  • Non, j’aurai eu besoin encore d’un peu de temps
  • Oui, j’ai assez de temps pour accomplir l’épreuve.
  • Étant donné que je n’ai pas fait la plupart des exercices, j’ai eu le temps mais je pense que si j’avais fait tous les exercices je n’aurais pas eu le temps.
  • Oui, car je n’ai pas fait tous les exercices complètement.
  • Non je n’ai pas réussi à terminer toute mon épreuve. Les questions étaient trop longues et incompréhensibles.
  • Je trouve que le temps était beaucoup trop court pour une épreuve aussi longue.
  • J’ai eu le temps de toucher à tous les exercices, mais je n’ai pas eu le temps de relire mes réponses.
  • En partie. Mais vu la difficulté des questions, j’en ai sautées, donc j’ai eu pile le temps de finir. Sinon je ne pense pas que j’aurais fini à temps.
  • Personnellement, je trouve que le temps donné était beaucoup trop court pour pouvoir résoudre convenablement tous les problèmes... Certains exercices étaient plus longs que d’autres, ce qui m’était donc difficile de répartir le temps.
  • Oui, vu qu’on n’a pas répondu a toutes les questions.
  • Non, je n’ai pas eu assez de temps, je trouve que les exercices étaient trop grands par rapport au nombre de temps que nous avions.
  • Non je n’ai pas eu assez de temps, je n’ai même pas pu répondre à la question n°4.
  • Non, je n’ai pas eu assez de temps car l’épreuve était composée de questions qui nécessitaient beaucoup de temps de réflexion.
  • Non, je trouve que nous avions peu de temps par rapport au nombre d’exercices, qu’ il y avait.
  • Non, vraiment pas...
  • Non, les questions étaient trop longues et difficiles, on devait passer trop de temps dessus.

2. Avez-vous traité les problèmes dans l’ordre ?

  • Non. J’ai commencé par le ressort vu que c’est le seul exercice qu’on a fait en classe. Ensuite j’ai fait les confettis et pour finir, j’ai essayé de faire les bactéries.
  • Non, je les ai traités selon ceux que j’arrivais le mieux.
  • Absolument pas j’ai essayé de commencer par l’exercice que je prétendais comprendre et ensuite par les exercices moins compris.
  • Non, j’ai tout fait dans le désordre ! J’ai d’abord fait ceux que je comprenais et ensuite ceux que je ne comprenais pas.
  • Non, cela m’était impossible de commencer par le Problème 1.
  • Non, je n’ ai pas traité les problèmes dans l’ordre, j’ai traité d’abord les exercices qui me semblaient les moins difficiles.
  • Non
  • Au début oui mais j’ai finalisé dans le désorde.
  • Oui
  • Non je les ai traités dans le désordre, j’ai fait un peu dans chaque exercice.
  • Non. Je commençais par les exercices que je comprenais mieux.
  • Non.
  • J’ai commencé les exercices dans l’ordre, puis quand j’étais bloquée dans un de ces exercices, je passais au suivant. Jusqu’à revenir au problème.
  • Oui dans le premier cas, ensuite vu le stress j’ai exécuté le travail en désordre.
  • Au début j’ai jeté un coup d’œil à chaque problème afin d’avoir une idée globale sur le sujet. Mais au fur et à mesure que j’avançais, je trouvais certaines lacunes, qui parfois m’ont été difficiles à saisir. Résultat : je passais/sautais les exercices que je ne comprenais pas. Donc non, je n’ai pas traité les problèmes dans l’ordre.
  • Non.
  • Non, je ne les ai pas traités dans l’ordre, je ne savais pas par où commencer.
  • Oui je les ai traités dans l’ordre.
  • Oui !
  • Non, je ne les ai pas faits dans l’ordre (quand je ne comprenais pas je passais à la suite, sinon je n’aurais jamais eu le temps de faire les autres exercices sur les autres feuilles).
  • Non, j’ai fait les plus faciles en premier car je ne comprenais rien a l’épreuve...
  • Au debut j’ai essayé, mais les questions étaient compliquées. Alors j’ai laissé tomber, et j’ai fait dans le désordre.

3. Estimez-vous que les problèmes étaient de difficulté égale ?

  • Non. Je trouve qu’il y avait des exercices plus simples que d’autres. Cela varie selon le professeur et je ne trouvais pas ça très bien.
  • Oui j’en ai compris aucun sauf le graphique (plus ou moins).
  • Non, certains exercices n’avaient pas grand chose à voir avec ce que l’on a vu en classe.
  • Non, je ne trouve pas.
  • Non, celui qui était le moins difficile était le Problème 3
  • Non, certains prenaient du temps à comprendre l’ énoncé.
  • Assez, oui. Toutes les questions étaient dures, certaines un peu moins certes, mais difficiles quand même.
  • Oui absolument, peut être l’exercice du graphique était plus vite fait pour la simple raison qu’il était le seul compris.
  • Non, certains problèmes étaient plus durs que d’autres.
  • Oui, j’ai compris seulement le graphique et un peu les confettis.
  • Oui, ils étaient tous trop durs.
  • Je trouve que l’exercice du graphique était moins compliqué que celui de la pomme de terre.
  • Non pas vraiment, il y a des problèmes où on demande plus de réflexion.
  • Non, certains problèmes étaient plus difficiles que d’autres, voire incompréhensibles.
  • Non certains étaient dans ce qu’on a appris mais d’autres étaient trop durs !
  • Non, je trouve que l’exercice avec le graphique était le plus facile de tous, c’est celui qui ma paru le plus clair.
  • Non j’ai trouvé que le problème n°4 était plus difficile que les autres.
  • Non, beaucoup trop durs pour nous.
  • Non, je trouve que certains exercices étaient compréhensibles (leur énoncé n’était pas trop compliqué comme par exemple celui avec le graphique car on l’avait bien vu en classe) et pour les autres exercices, on ne savait pas comment s’y prendre.
  • Non, mais de toute façon, ils étaient tous durs quand même...
  • Non il y en avait de plus simples que d’autres.

4. Estimez-vous qu’ils nécessitaient approximativement le même temps pour être traités ?

  • Non. je pense que certains problèmes étaient plus long.
  • Non, parce que dans certains exercices il n’y avait pas besoin d’aller chercher dans la table CRM, donc plus de temps.
  • Non, d’après moi, certains problèmes (notamment les problèmes 1 et 3) demandaient plus de temps
  • Non, certains prenaient du temps à comprendre l’ énoncé.
  • Non
  • Non, je ne trouve pas.
  • Non, certains exercices nécessitaient beaucoup plus de calculs que d’autres.
  • Oui ils étaient tous plus ou moins de même longueur.
  • Non car le graphique, par exemple, prend plus de temps que de donner le rayon d’une bactérie. De plus, il faut qu’il soit précis et compréhensible.
  • Non.
  • À mon souvenir, ils nécessitaient approximativement le même temps.
  • Non. Les questions étant pas de même difficulté, le temps pour les traiter n’est pas le même non plus.
  • Non, certains problèmes demandaient plus de réflexion, ce qui me prenais donc plus de temps à les résoudre.
  • Non il y en a toujours qui sont trop difficiles !donc il nous faut plus de temps.
  • Je ne peux pas vraiment répondre a celle-la vu que je n’ai pas réussi a tous les faire...
  • Non j’ai pris plus de temps pour certaines questions.
  • Non, car certains exercices étaient plus simples que d’autres.
  • Non, je ne pense pas, car tous les exercices n’ont pas le même niveau de difficulté, certains exercices demandent plus de réflexion.
  • Non celui du graphique, je pense, a duré beaucoup plus de temps que les autres.
  • Peut-être, mais on avait besoin de beaucoup de temps.

5. Pensez-vous avoir réussi ou échoué et pour quelles raisons pensez-vous avoir obtenu ce résultat ?

  • Je pense que je n’ai pas réussi cette épreuve. Tout d’abord, elle était trop longue et je n’ai pas aimé l’organisation de cette épreuve. J’aurais préféré que ce soit seulement mon propre professeur d’IDS qui fasse l’épreuve et pas tous les enseignants d’IDS, qui n’ont pas le même sens de l’enseignement. Puis, je trouvais les énoncés trop longs et je n’ai pas aimé le fait qu’il fallait connaître la réponse de la première question pour pouvoir répondre correctement à la suivante. Il y avait beaucoup de choses qui n’étaient pas assez discutées en classe comme le graphique que l’on n’a fait qu’une seule fois ou les bactéries et le papier et la pomme de terre que je ne comprenais pas. Je pense qu’elle était trop dure et que l’on n’avait pas vu ce genre d’exercices en classe.
  • Si j’ai la moitié des points ce serait trop beau mais vu que je l’ai complètement ratée, je sais même pas si j’aurai un point.
  • Je pense que je n’ai pas réussi parce que l’épreuve était très dure.
  • J’ai un énorme sentiment d’échec, pourtant sans vouloir trop en faire ou profiter de la situation (l’échec général), je n’ai pas été touché par ce fait mais surtout ce qui m’a le plus déçu de la part de moi-même c’est que j’ai vraiment bien révisé, j’ai appris tout les cours vus en classe, tout mon cahier électronique. J’ai refait tout les exercices donné dans l’objectif et je considère que j’ai bien compris en tout cas tout les exercices donnés par le prof. En effet, la difficulté de cette épreuve était complètement disproportionnée au niveau vu en classe.
  • Pendant le semestre, je me suis peut-être pas assez donné pour l’IDS. Pour la préparation de la grande épreuve, j’ai révisé ce qu’on a vu en cours mais puisque j’ai pas réussi je pense que j’aurais du travailler plus !
  • Je pense avoir échoué en cette épreuve, car à aucun moment je n’ai été sûre des réponses que j’ai écrites ou du raisonnement que je faisais.
  • C’était trop difficile
  • Je pense être en échec car je n’ai pas compris tous les problèmes.
  • Je ne pense pas avoir bien réussi cette épreuve. C’est plutôt un échec pour moi.
  • J’ai complètement échoué parce que je crois que la moitié des choses qu’il y avait dans l’épreuve on avait pas vu en classe.
  • Je pense avoir échoué, car je trouvais certains problèmes plutôt compliqués par rapport à ce que j’ai appris.
  • Il n’y a aucun doute j’ai échoué, car ces genres de problèmes n’étaient pas assez abordés en classe, donc face à ça, nous sommes complètement désarmés. Les problèmes de la trime avaient de nombreuses difficultés, on se demande si c’est vraiment de « l’introduction à la démarche scientifique ». Je trouve même que parfois des questions n’étaient pas assez claires, nous ne savons pas toujours quelle démarche prendre.
  • Franchement je pense avoir échoué... Les questions n’étaient pas suffisamment claires et précises. Beaucoup de choses n’ont pas été (assez) traitées. Je pense avoir de bons résultats jusque-là en IDS, mais là c’est vraiment inquiétant...
  • Je pense avoir échoué car il n’y avait pas forcément tout qui a été vu en classe... et puis c’était dans l’ensemble trop dur.
  • Je pense avoir échoué cette épreuve. Il est vrai que nous avons abordé certaines notions, mais pour ma part nous n’avons pas assez traité toutes ces notions, car prenons pour exemple l’exercice avec la patate : je n’ai vraiment pas compris comment je devais m’y prendre... Oui j’avais compris de quoi il s’agissait mais pour moi l’exercice me paraissait flou. C’est en peu le cas pour les autres exercices...
  • Je pense que j’ai échoué, car j’ai révisé des choses qui n’étaient pas dans l’épreuve et je pensais que les questions seraient moins difficiles.
  • Echoué sûr et certain ahahahah ! Car les problèmes dans l’épreuve étaient faits pour les élèves de 2eme année au moins !
  • Non, je pense que j’ai échoué car la plupart des exercices je ne les ai pas faits.
  • Je pense avoir échoué car on n’a pas assez travaillé dessus et surtout on n’a pas fait de problèmes aussi durs en classe... et donc on était pas prêt.
  • Je pense que j’ai échoué car la majorité des questions nous ne les avions pas traitées en classe avec ce niveau de difficulté.


6. Estimez-vous avoir été suffisamment bien préparé(e) ?

  • Oui, jusqu’à ce que je reçoive mon épreuve. Pour moi, on avait suffisamment travaillé en classe et bien. Mais dès que j’ai reçu mon épreuve, j’ai trouvé peu de liens avec ce que l’on a appris en cours.
  • En cours nous avons vu certaines notions mais pas assez pour pouvoir réussir cette épreuve. Nous n’avions pas assez été préparé pour ce genre d’exercices.
  • Non, je trouve qu’on aurait pu avoir plus de cours "papier/crayon" et moins de cours "ordinateur". Il y aurait pu avoir aussi plus de théorie.
  • Non, je pense ne pas avoir réussi l’épreuve, car nous avons pas fait des exercices de ce genre lors des cours durant le semestre.
  • Non, parce qu’on n’a pas fait les mêmes exercices en classe.
  • Non, nous aurions dû voir quelques sujets vus en classe plus en détails, ou voir quelques-uns de ces sujets en classe tout simplement.
  • Je trouve que en classe nous avons abordé beaucoup de chapitres intéressants. Nous avons étudié en grande partie les chiffres significatifs ainsi que les proportions. Cependant l’épreuve commune n’a abordé aucune question de ce type ou plutôt a été basé sur des problèmes excessivement difficiles et surtout le plus malheureux c’est que nous avons jamais étudié ni théorie ni problèmes, comme ceux qui ont été traité dans l’épreuve.
  • Non, je trouve que nous avons pas assez préparé l’épreuve en cours, nous avons pas traité les mêmes exercices pour comprendre ceux de l’épreuve.
  • Non, pas du tout.
  • Il est possible que je ne me sois pas assez préparée vu que j’ai eu pas mal de problèmes lors de l’épreuve.
  • Oui j’ai relu tout le cours.
  • Personnellement, je ne pense pas, en tout cas pas pour résoudre ces problèmes.
  • Oui et non, oui dans l’ensemble, mais c’est juste qu’on nous en demandait trop.
  • Oui nous avons été préparés, mais pas suffisamment par rapport a ce qui était demandé dans l’épreuve... Nous avons fait plusieurs exercices sur plusieurs notions différentes mais nous n’avons pas fait d’exercice avec un niveau de difficulté pareil à celle de l’épreuve.
  • Nous devrions avoir plus de feuilles de théorie.
  • Selon moi oui !
  • Non, il est vrai que nous avons vu des exercices en classe, mais pas de la même façon que dans l’épreuve (exercices trop différents).
  • Non, pas vraiment.
  • Non, avec notre professeur nous avons vu tous les objectifs à atteindre, mais les questions étaient tellement compliquées que je n’ai même pas, parfois, compris l’énoncé.

7. Estimez-vous avoir suffisamment travaillé (pendant le semestre et pour la préparation de l’épreuve) ?

  • Je pense que j’étais assez bien préparée car j’ai passé mon dimanche à réviser pour des choses qui n’étaient même pas dans l’épreuve.
  • Je pense que j’ai bien travaillé pour l’épreuve et pour le semestre. Ce n’est pas pour rien que pendant le semestre j’ai eu de bonnes notes.
  • Oui, car j’ai révisé tous les points (16) des objectifs et ça ne m’a pas aidé pour l’épreuve (j’ai même fait les exercices qui étaient dans le site).
  • D’après moi, je pense avoir suffisamment travaillé en ce semestre, car sur 5, je n’ai eu qu’une note en-dessous de la moyenne (3.5). Pour cette épreuve, je ne nie pas le fait de ne pas avoir assez travaillé, mais même si je l’aurais fait, mes résultats seraient les mêmes car les sujets donnés sur le champ de l’épreuve n’étaient pas présents dans l’épreuve.
  • Oui, j’estime avoir suffisamment travaillé pendant le semestre et pour la préparation de l’épreuve. J’ai de très bonnes notes pendant le semestre.
  • Oui, je pense avoir bien travaillé.
  • Oui, je pense avoir suffisamment étudié durant le semestre et pour l’épreuve.
  • Pour cette épreuve j’ai beaucoup révisé et je ne regrette rien, j’ai appris toute les notions que nous avons étudiées en classe. Mais il n’y avait aucune de ces notions dans l’épreuve.
  • Oui. Je suis resté pratiquement toute la journée sur le site et j’ai fait et refait plusieurs exercices vus en classe. Je pense que j’étais prête à cette épreuve mais ce ne fut plus le cas lorsque j’ai reçu mon épreuve que je trouvais vraiment difficile. Je savais que j’avais suffisamment travaillé en cours et à la maison mais l’épreuve n’avait presque rien à voir avec ce que j’ai appris jusqu’à présent. Je pense même qu’il y a peu de choses que j’ai appris qui ont servi à l’épreuve.
  • Je ne dis pas qu’on avait rien fait en classe, mais en tout cas nous n’avons pas abordé la moitié des questions qu’il y avait dans l’épreuve.
  • Je suppose que je n’ai pas suffisamment travaillé, bien que j’aie relu plusieurs fois tout le cours.
  • Oui suffisamment, pas comme un génie mais assez pour avoir la moyenne.
  • En classe peut-être pas assez, mais à la maison je pense que oui. J’ai été plusieurs fois sur le site, revu et refais les exercices qui s’y trouvaient. Mais la plupart des choses travaillées, ne figuraient pas sur l’épreuve...
  • Oui, c’est juste que l’épreuve était trop dure pour nous... on nous en demandait trop.
  • Oui, il me semble que j’ai assez travaillé pendant ce semestre, j’ai toujours passé du temps sur mes devoirs et je les ai toujours faits... Et pour l’épreuve j’ai révisé par rapport aux liens que mon prof nous avait donnés. A voir les résultats, ou l’épreuve était trop dur ou je n’ai pas assez travaillé...
  • Oui mais j’ai plus travaillé pendant le semestre que pour l’épreuve.
  • D’après ce que j’ai vu dans la feuille où était marqué le champ de l’épreuve, oui mais cela ne veut pas dire que j’ai réussi !
  • Oui !!!!!!
  • Oui un peu quand même, même si j’aurais du beaucoup plus travailler...
  • Oui je trouve que j’ai travaillé, mais fortement pour pouvoir répondre aux questions très compliquées.

Voir aussi l’évaluation de l’enseignement