Élaboration d’un graphique

Quelques règles à respecter
dimanche 24 février 2008
par  Maurice Dubath
popularité : 2%

Tableau des notions et des activités

Élaboration d’un graphique

1. Le choix des échelles se fait à partir des critères suivants : a) Plus le graphique est grand, meilleure est la précision. b) Les échelles doivent être simples (éviter une échelle qui demande un calcul pour placer chaque point).

2. Choisir la disposition de la feuille (verticale ou horizontale) qui permette les meilleures échelles.
3. Placer les points (couples) en inscrivant une croix (x) sur le graphique.
4. L’origine, le couple (0 ;0), fait-il partie du graphique ? Si oui, il faut le placer sur celui-ci.
5. Ne jamais relier les points par des segments de droite.
6. Déterminer si les points sont répartis de façon régulière sur la feuille (alignés, formant une courbe etc.)
7. Tracer la droite (courbe) passant le plus près des points (répartir les écarts à la droite le mieux possible).

8. Les points du graphique, résultants d’une mesure, ne sont jamais parfaitement alignés (contrairement à une fonction mathématique). En revanche, il faut contrôler tout point qui serait éloigné de façon « anormale » de la droite ou de la courbe. Cette situation nous révèle souvent une mesure fausse ou une erreur de positionnement du point sur le graphique.
9. Si les points sont alignés, la droite tracée correspond à une relation ou fonction du premier degré (modèle mathématique) et elle peut être également exprimée sous forme algébrique :

y = ax + b

  • x est la variable
  • y est la fonction
  • a est la pente de la droite et est constante
  • b est l’ordonnée à l’origine

Si l’on connaît la fonction algébrique ci-dessus, on peut ensuite se passer du graphique pour les calculs (modèle). L’ordonnée à l’origine s’obtient par une lecture directe du graphique, mais la pente doit être calculée.


Calcul de la pente

10. La pente est définie comme en mathématique (dénivellation/distance
horizontale) mais attention, il faut tenir compte des grandeurs représentées sur les axes et de leurs unités.

- Consignes :

  • La pente se calcule à partir de la droite (on « oublie » les points).
  • Le triangle qui permet le calcul de la pente doit être tracé sur le graphique.
  • Le triangle doit être grand, si possible base et hauteur >10 cm (précision).

11. Rappel mathématique :

  • La relation mathématique qui correspond à une droite qui passe par l’origine est une application linéaire.
  • Si la droite ne passe pas par l’origine, c’est une application affine.

- Activités liées
- Activités liées avec ordinateur


Commentaires  forum ferme

Logo de Bernard Vuilleumier
mardi 17 février 2009 à 23h53 - par  Bernard Vuilleumier

Bonsoir,

Vous calculez la pente d’une droite comme vous calculeriez la pente d’une route ! Vous devez mesurez de combien vous vous êtes élevé (dénivellation ∆y) pour une certaine distance horizontale (∆x). Lorsque ces deux quantités sont connues, vous formez le quotient ∆y/∆x et vous obtenez la pente.

Logo de Carlos Torres Almeida
mardi 17 février 2009 à 18h16 - par  Carlos Torres Almeida

Monsieur,
je ne comprend toujours pas comment on fait pour caculer la pente d’une droite, vous voulez dire quoi par : La pente est définie comme en mathématique (dénivellation/distance horizontale) ? Pouvez-vous svp m’expliquer d’une autre forme ?

Merci d’avance

Carlos Torres (D2L)

Logo de Pascal Rebetez
vendredi 5 décembre 2008 à 00h42 - par  Pascal Rebetez

Je pense que ce document est de la plus haute utilité pour tout élève étudiant les sciences expérimentales car en effet, la représentation graphique est très souvent exploitée dans ce domaine et apporte de nombreuses informations qu’un tableau de mesure ne laisse pas transparaître.

Merci, donc.

Pascal Rebetez