La tête dans les étoiles

Orion
mardi 4 novembre 2008
par  Marine Estevez Vazquez, Michelle Palacios, Sevxhan Fazlija
popularité : 1%

Introduction :

Nous cherchons à savoir si nous voyons la même représentation d’ Orion si on se situe à différents endroits. Pour cela nous avons utilisé le matériel suivant :

Matériel utilisé :

  • feuille de la constellation (fournie par l’enseignant)
  • feuille des données
  • trépied
  • tige
  • potence
  • une bobine de fil
  • pâte à modeler
  • ruban métrique
  • punaises

Démarche :

A partir de la feuille des constellations, nous avons attaché des fils à la tige , puis nous les avons tendus et reliés jusqu’aux points (étoiles) appelés κ, β , δ, ε , ζ avec des punaises.

Ensuite nous avons regardé (sur la feuille des données) la distance en années lumières et avec le ruban métrique nous avons mesuré la distance en cm, depuis la tige jusqu’au point (étoile) le plus éloigné qui est Alnilam .

Calculs :

Ce qui équivaut 1358 a.l -> 86 cm. Alors a partir de ce calcul nous avons utilisé le produit en croix pour calculer les autres distances et nous avons placé des petits bouts de pâte a modeler à chaque point (étoile) ce qui a permis de réaliser, avec toutes ces donnés, ce tableau.

Tableau des résultats :

Nom de l’étoile (point)distance (a.l.)distance (m)distance dans le modèle (cm)
Alnilam 1358 1,28E+18 86
Mintaka 905 8,86E+18 57,31
Alnitak 815 7,71E+18 51,61
Rigel 776 7,34E+18 49,14
Saiph 724 6,85E+18 45,85

Distance en mètre

Pour convertir une année lumière en un mètre on doit faire la vitesse de la lumière (c = 3*108 m/s) multipliée par le nombre de secondes dans une année (t = 31536000 s) est égale à la distance. Ce qui donne (d = c * t).

Conclusion

Pour répondre au but de l’expérience, nous concluons qu’on ne voit pas la même représentation de l’étoile d’Orion si on se situe à différents endroits dans l’univers.


Portfolio

JPEG - 230.9 ko

Commentaires  forum ferme