Economie Suisse - Economie PVD / Micro Finance

Economie
mercredi 26 mai 2010
par  Alexandre Pighini, Mathieu Schnyder
popularité : 2%

La Suisse et son économie

 La monnaie utilisée en Suisse est le CHF ou Franc suisse. Il est composé de 100 centimes. voici le cours du franc :

achat / vente

  • EUR-CHF 1.4110 1.4113
  • EUR-USD 1.2730 1.2732
  • USD-CHF 1.1083 1.1086

La Suisse possède sans aucun doute une économie des plus développées et des plus prospères dans le monde.

La Suisse se classe au 9ème rang, derrière la France et devant le Japon, selon l’Indicateur de Développement Humain.

L’ IDH : 0,955 / 1

L’IDH se base sur l’espérance de vie à la naissance, sur le taux de scolarisation et alphabétisation et, pour finir, sur le Produit Intérieur Brut par habitant. En suisse, il s’élève à 42’536 par habitant (chiffre 2008).

Malheureusement, le territoire suisse est en absence de matières premières et d’énergies fossiles. Elle ne possède que très peu de ressources minières et occupe une surface restreintes.

Donc, le succès de l’économie suisse est sur une production à haute valeur ajoutée et sur une main d’œuvre qui est hautement qualifiée. Parmi les secteurs de pointe, il y a par exemple :

  • la microtechnique
  • la haute technologie
  • la biotechnologie
  • les assurances
  • l’industrie pharmaceutique
  • la banque

Cette économie favorise le Libre-échange. De plus, les travailleurs suisses s’engage à concilier leur activité économique avec la préservation de l’environnement. C’est pourquoi, les politiques de l’énergie et des transports sont axées sur le développement durable. Elle ne se base pas sur les productions de masse mais sur une activité à haute valeur ajoutée et sur des forces productives très qualifiées. Une majorité d’entreprises utilisent la stratégie dites « de niche ». En d’autres termes, l’entreprise se spécialisera dans un gamme restreinte de produits hautements spécialisés.

La Suisse importe des matières premières et elle exporte des produits manufacturés de haute qualité. On peut s’appuier sur les chiffres de 2003 qui montre q’une tonne de marchandises exportées valait 2,25 tonnes de marchandises importées.

On remarque que les entreprises suisses sont très compétitives au niveau international.Par exemple, dans certains secteurs, plus de 90 % des biens et services sont exportés. Les plus connus sont les montres, le chocolat et le fromage. Par ailleurs, la mécanique, l’électrotechnique et la chimie représentent à elles seules plus de la moitié des revenus suisses d’exportation. La Suisse travaille également dans les exportations invisibles, notamment les conseils en gestion, les assurances et le tourisme. Aujourd’hui, près d’un franc sur deux comptabilisé en Suisse a été gagné à l’étranger.

En suisse , on trouve en grande majorité des petites ou des moyennes entreprises (PME). Nestlé est sans aucun doute la société suisse la plus grande qui existe. Géant mondial de l’alimentation, il est implanté a Vevey. Elle comptait en 2003, plus de 245’000 employés dont la majorité travaille à l’étranger.

La Micro-Fiance (l’économie des PVD)

Le développement durable permet le développement de l’économie pour l’humanité tout entière en respectant l’environnement, les droits de l’homme et les vraies règles sociales.

La micro-finance c’est l’ensemble des services financiers qui permettent aux personnes très pauvre d’avoir accès aux service financiers. Ces services incluent le micro-crédit la micro-épargne le transfert d’argent et la micro-finance.

Les pays ayant le "droit" à la micro-finance sont les pays en voie de développement. On les reconnaît car leur taux de natalité est élevé néanmoins leur espérance de vie est faible. Le secteur primaire est le principal secteur des pays en voie de développement et il y a une énorme différence entre les riches et les pauvres.

Pour qu’un projet d’aide au développement ait un maximum de réussite, il faudrait que le pays concerné met lui même en place le projet, et que le pays qui aide soit présent sur place avec des experts dans le domaine pour partir sur de bonnes bases et que ce projet soi suivi et non laissé à l’abandon.

Le projet ne doit être limiter à l’économie du pays (son budget ne doit pas coûter trop cher) et les moyens technologiques ne doivent pas être trop innovant.

Le micro-crédit apporte des avantages comme des inconvénients :

Les avantages : les micro-entrepreneurs deviennent autonome et cela créé de l’emploi donc l’IDH augmente et le pouvoir d’achat aussi. Le prêt au femmes leur permettent de s’affirmer et d’être reconnu socialement en conséquence cela crée une indépendance aux femmes et ça permet a des gens très pauvre de pouvoir faire un prêt.

Les inconvénients : les intérêts sont relativement élevé et des "petits prêteurs" sont mis en faillite, car on ne leur fait plus de prêt. A force de gagner de l’argent on se crée des besoins nouveaux et on peut créer une dépendance à cet argent.

Les femmes sont prioritaires dans l’octroi des prêts de micro crédit car elles sont plus fiables que les hommes car elles ont les enfant à nourrir et n’ont pas de travail de plus elles sont moins dépensière.

La Micro-Finance

Le micro-crédit :

Une personne demande un prêt à la banque. Avec cet argent il va s’acheter un outil ou quelque chose d’autre dont il a besoin pour pouvoir commencer son micro commerce. Avec cet outil ou autre, il va créer des produits qu’il va vendre et cela va lui rapporter de l’argent et il pourra rembourser la banque dans laquelle il a fait le prêt. Ensuite si son micro-commerce marche à long terme il pourra profiter pour acheter d’autres outils pour pouvoir aider à son commerce tout en remboursant la banque régulièrement. Ces micro-crédits sont prêtés pour promouvoir des projets sociaux.

Différences entre Banque classique / Banque micro-finance :

Dans les banques classiques les intérêts sont plus faibles mais les clients doivent venir à la banque pour pouvoir faire un prêt. La banque demandera des garanties pour pouvoir faire le prêt et généralement elle prête plus aux hommes.

Les banque de micro-crédit ont des intérêt plus élevé mais à pour but une mission sociale. La banque vient au client et elle prêt plus aux femmes qu’aux hommes.

Le créateur du concept de micro-crédit

le Bangladais Muhammad Yunus est le créateur du concept de micro-crédit. C’est l’une des plus importantes innovations du XXe siècle en matière de lutte contre la pauvreté. C’est pour cela qu’on lui remit le Prix Nobel de la Paix à Oslo en 2005.

Fondée il y a 30 ans, la Grameen Bank offre la possibilité aux plus pauvre d’avoir un accès au crédit et de leur permet d’échapper ainsi à la misère. La « Grameen Bank », ou « Banque de village », est née en 1978 et a obtenu le statut de banque en 1983.

Un quart de siècle plus tard, les résultats sont incroyables : la Grameen Bank est présente dans 43 000 villages du Bangladesh.

A sa création la banque possédait un capital de 27 dollars et à ce jour elle a distribué quelque 5,7 milliards de dollars de micro-crédit à plus de 6 millions d’emprunteurs, parmi lesquels 95% étaient des femmes.

La seul condition pour y adhérer : les demandeurs doivent emprunter par groupes de cinq et s’entraider pour les remboursements. L’initiative s’est étendue à des dizaines de pays. Des millions de personnes parmi les plus pauvres peuvent aujourd’hui promouvoir une activité indépendante et retrouver leur dignité grâce au micro-crédit.

Ici un reportage sur la Grameen Bank :

http://stream.arte-tv.com/ramgen/pe...


Commentaires  forum ferme