Toulouse, relation de voyage

Visite de la Cité de l’espace et d’Airbus
mercredi 12 mai 2010
par  Arthur Medjo
popularité : 1%

Il est vivement conseillé aux esprits curieux, de lire ces quelques lignes sur à quoi ressemble un voyage d’os en section "Physique et Application des mathématiques".

Dimanche nous arrivons à l’aéroport de Toulouse Blagnac à 13h40, ceci après avoir passé un super vol.

Après avoir patienté quelques heures à l’aéroport, dans une bonne ambiance, on prend le bus vers l’hôtel des Ambassadeurs. On a petit aperçut de la ville de Toulouse durant le trajet.

Après s’être tous installé dans nos chambres, on part à la visite de l’exposition sur les jeux sur une préposition d’Eva. Il nous a fallut prendre la ligne 2 du métro, ensuite marcher pendant une vingtaine de minute pour parvenir au lieu voulu. On passe même à côté du stade de football de Toulouse. L’exposition est assez sympathique, tout le monde s’amuse et les profs sont installés confortablement sur des chaises. Personnellement, j’ai bien apprécié cette visite. Après, on rentre tous ensemble à l’hôtel.

Dimanche soir à l’hôtel, les profs nous donne à chaque un une somme de 40 €. Chaque un est libre d’aller souper dans le lieu de son choix. Dans mon cas, je suis un groupe d’élève de troisième année. Et dont je vais pas mentionner les noms.

Après que chaque membre du groupe se soit rassasié, on décide d’explorer la vie nocturne de Toulouse, cela pour en avoir un aperçut.
Le second objectif, est de repérer des lieux nocturnes pour se distraire les jours qui viennent. On en repère pleins, mais les plus intéressants, n’ouvre que dès le jeudi soir. Après quelques heures de marches, on rentre tous à l’hôtel et on passe une bonne soirée dans une chambre. L’ambiance dans la chambre fut plutôt bonne, j’en ai encore les souvenirs.

Le réveil le lundi matin se passe à 8h00 et le petit déjeuner est à 8h30. Vers 9h00, c’est le départ pour la visite de la Cité de l’Espace. Une fois sur place, chaque degré reçoit les directives de la visite. Depuis l’entrée, on une superbe vue sur la maquette géante d’Ariane V.
Ariane V

Une fois dedans, on débute la visite par le premier niveau. Celui-ci traite de la télécommunication et de la mécanique céleste. Du côté de la télécommunication, il y a de superbes installations, et il est possible de s’amuser avec. Par exemple, on peut manipuler les signaux ou encore choisir des fréquences pour les radios. De l’autre côté, il y a une installation qui permet de lancer une boule. Cette boule décrit une trajectoire circulaire au tour d’un axe. Elle fait une révolution complète, pour autant qu’elle soit tirée sous un bon angle et une bonne force correspondante.

Au niveau inférieur, il y a un gyroscope, certaines personnes vont l’essayer en fin de visite.
Au second niveau, il y a d’autres installations, comme la maquette de l’intérieur de l’ISS.
A midi, on se retrouve tous pour le dîner. Le menu est bien choisit.

L’après-midi est le moment de la projection de deux films. A 14h00, est la projection d’Imax, film en 3D sur la station spatiale ISEE et sur le grand télescope Hubble.

La deuxième projection est au planétarium à 15h30. Elle parle des planètes aux galaxies.

Après les deux projections, on est en route vers le gyroscope. L’expérience est assez "fun". Vers 17h, c’est la fin de la visite et on reprend la route vers l’hôtel.

J’ai bien apprécié cette visite, sauf la projection du deuxième film que j’ai trouvé moins intéressant que le premier. Ce qu’il faut retenir de cette visite c’est sans doute ; l’explication de certains phénomènes célestes et la possibilité de pouvoir manipuler certains instruments.

Le soir je pars avec mes camarades pour profiter de la vie nocturne toulousaine, ainsi que de faire de nouvelles connaissances. Je reste avec 2 camarades de troisième année, et on fait la connaissance de trois locaux. On décide de finir la soirée avec les trois locaux.

Mardi est la visite de la ville de Toulouse. On part tous ensemble à pied depuis l’hôtel. On fait une visite des lieux suivants : Place du Capitole, Salle des Illustres, salle des mariages, Couvent des Jacobins, Pont Neuf, Cour intérieure de l’Hôtel Assezat et la Place Esquirol
. Malgré que confusion dans l’organisation, la visite se passe bien.
J’aime bien aimée cette visite. Les lieux cités avant, sont incontournables quand on vient à Toulouse.

Le mercredi, le réveil est pour tôt le matin. On subit des exercices, histoire de réveiller sa matière grise. Ces activités sont les suivantes :
1) poussée de l’Airbus A319
2) poussée de la fusée Saturne V
Pour les futures personnes qui auront à subir ces problèmes, Internet aide beaucoup.

Après c’est le départ pour la visite de l’A380 et du concorde.

Le trajet en bus est assez long et surtout le trajet à pied jusqu’au cite Airbus. La chaleur n’arrange pas les choses. Une fois sur le cite, on reçoit nos badges pour la visite. Il faut se débarrasser de son appareil photo.

On commence par une visite guidée du concorde. Une dame nous parle de l’histoire du concorde et ce qui amener à son arrêt. Ensuite c’est au tour de l’A380. On entre dans un entrepôt, dans lequel on peut voire les différentes étapes de montage de l’avion. La dame nous explique tout le processus pour vendre un A380. Après l’entrepôt, on monte dans une maquette du gros portier. L’intérieur est bien aménagé, malgré que se soit une maquette.


J’ai apprécié cette visite. Mais le seul couac, était l’interdiction de prendre des photos.

Le voyage à Toulouse touche maintenant à sa fin, jeudi c’est le retour vers Genève.

Pour conclure, ce voyage d’os fut un bon choix. On a découvert la ville, visité des places importantes de la ville, fait la visite de la Cité de l’Espace et vu l’A380.