Impact de la consommation d’énergie sur l’environnement

Etude sur la consommation des différentes énergies et leurs conséquences sur l’environnement
samedi 28 janvier 2012
par  Alban Salihi, Kevin Acosta, Nasserdine Snoussi
popularité : 45%

Environnement

Impact de la consommation d’énergie sur l’environnement

Sommaire

Introduction
1. Consommation d’énergie
1.1 Consommation énergie renouvelable
1.2 Consommation énergie non renouvelable

2. Energie renouvelable
2.1 Avantages
2.2 Désavantages

3. Energie non renouvelable
3.1 Avantages
3.2 Désavantages

4. Impact de la consommation de ces énergies sur l’environnement
4.1 Pollution atmosphérique
4.2 Déforestation
4.3 Pollution des eaux

Conclusion

Introduction :

De nos jours, la consommation d’énergie est une des plus grande préoccupation.

Car elle est en augmentation et elle a un grand impact sur notre environnement. Les principales conséquences sont, la pollution atmosphérique causant une augmentation de l’effet de serre qui provoque un réchauffement climatique. Ce réchauffement climatique risque d’engendrer une fonte partielle des calottes polaires élevant ainsi le niveau des mers, inondant les zones côtières basses, certaines îles et les deltas.

Les espèces animales sont particulièrement menacées, puisque environ 20% à 30% des espèces évaluées à ce jour sont sensible d’être exposées à un grand risque d’extinction.

La végétation encoure d’être ravagée par une croissance des feux de forets qui provoqueraient un grand dégazage (libération de gaz contenu dans les arbres).La fonte du pergélisol en arctique du à son réchauffement. Entre un 33% et 50% du pergélisol de l’Alaska dégèlerait si sa température augmenterait de 1 degré.
En Sibérie des lacs provoquent un grand dégagements de méthane suite à leur formation du à la fonte du pergélisol. Une analyse prouve que ce méthane était gelé depuis de milliers d’années.

Un souci préoccupant au sujet des énergies non renouvelable qui s’épuisent et deviennent de plus en plus rare. De nombreux combustibles fossiles ne suffiront plus pour subvenir aux besoins des personnes à l’avenir.

Consommation d’énergie

Renouvelable :
En 2007, les énergies renouvelables représentaient 9,6 % du total de la "production" d’énergie primaire

Non renouvelable :
Les combustibles fossiles représentaient en 2002 environ 80 % de l’énergie consommée en 2002 dans le monde.

Les combustibles fossiles conventionnels représentent la quasi-totalité de la consommation actuelle d’énergies fossiles.

• Le pétrole : environ 35 % de l’énergie consommée dans le monde en 2002 (37 % en 2005)
• Le charbon : environ 25 % de l’énergie consommée dans le monde en 2002
• Le gaz naturel : environ 20 % de l’énergie consommée dans le monde en 2002 (23 % en 2005)

Source(s) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Energies_fossiles

La consommation d’énergie est la somme de l’utilisation des ressources énergétiques qui sont multiples :
Les matières premières sont

 le charbon
 le pétrole
 le gaz
 le nucléaire
 la biomasse

Les énergies sont

 l’éolienne,
 le solaire,
 le nucléaire,
 l’hydraulique
 la biomasse
Les énergies renouvelables sont :

Des formes d’énergies dont les ressources ne sont pas diminuées par la consommation à l’échelle humaine, contrairement aux énergies fossiles qui sont consommées plus rapidement que la vitesse à la quels celles-ci sont crées ou disponible naturellement.
La principale source d’énergie renouvelable est le soleil.
Voici les différentes énergies renouvelables

 Solaire thermique
 Photovoltaïque
 Éolienne
 Hydraulique
 Biomasse
 Géothermique

Et l’énergie nucléaire est non renouvelable

Énergies renouvelables

La civilisation moderne est très dépendante de l’énergie et spécialement des énergies non renouvelables, qui s’épuiseront tôt ou tard.

Passer d’une ressource actuellement non renouvelable à une ressource renouvelable suscite des espoirs, certains justifiés, d’autres moins.

Energie Solaire

L’énergie solaire est transportée sous forme de rayonnement sur terre. Cette énergie a été transformée par les hommes que sous forme d’énergie thermique jusqu’à la découverte des cellules photovoltaïques pour en faire de l’électricité.

L’expression « énergie solaire » est souvent employée pour désigner l’énergie électrique et l’énergie thermique obtenue à partir de cette dernière.

Energie Hydraulique

L’énergie hydraulique est l’énergie mécanique du mouvement de l’eau dans une rivière ou une chute, utilisé par les moulins à eau puis par les centrales hydroélectriques (même fonctionnement).

Energie éolienne

L’énergie éolienne est l’énergie mécanique du vent, d’abord dans des moulins à vent puis par des éoliennes, l’énergie est directement tirée du vent au moyen d’un dispositif aérogénérateur comme une éolienne ou un moulin à vent. L’énergie éolienne est une des formes d’énergie renouvelable.

L’énergie éolienne peut être utilisée de trois manières :

1. Conservation de l’énergie mécanique : le vent est utilisé pour faire avancer un véhicule (navire à voile ou char à voile), pour pomper de l’eau (moulins de Majorque, éoliennes de pompage pour irriguer ou abreuver le bétail) ou pour faire tourner la meule d’un moulin

2. Transformation en force motrice (pompage de liquides, compression de fluides...)

3. Production d’énergie.

Sur Terre, l’énergie solaire est à l’origine du cycle de l’eau, du vent et de la photosynthèse. L’énergie solaire est donc à l’origine de toutes les énergies sur Terre à l’exception de l’énergie nucléaire, de la géothermie et de l’énergie marémotrice.

Avantages

On attribue souvent aux énergies renouvelables des caractéristiques favorables telles que :

• la sûreté.
• la propreté.
• le respect de l’environnement, lors de la fabrication, pendant le fonctionnement.

Par ailleurs, dans tous les cas, les énergies renouvelables réduisent la production de CO2 à hauteur de l’énergie non renouvelable qu’elles remplacent.

Nuisances et pollutions

Le terme d’énergie renouvelable est souvent assimilé à celui d’énergie propre ou « propre et sûre ».

Une énergie propre ne produit pas ou peu de polluant.

Il n’y a donc que des sources d’énergie plus ou moins nuisibles suivant les circonstances.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergies_renouvelables#Avantages_escompt.C3.A9s

Energies non renouvelables

Sont des énergies tel de le nucléaire et les combustibles fossiles
Qui demandent des millions d’années pour que leur reconstitution soit achevée. Leur épuisement est inévitable.

Désavantage :
Dégâts écologiques liés à leur extraction et à leur utilisation
Emission de gaz à effet de serre.
Entraîne des changements climatiques

Sources : http://www.in-terre-actif.com/fr/fichier/energies_conventionnelles.pdf

Energie Nucléaire

L’énergie nucléaire provient de la fission nucléaire permettant de produire de l’électricité.

Les transformations du noyau libérant cette énergie sont appelées réactions nucléaires.

Au niveau macroscopique, l’énergie nucléaire correspond aux usages civils et militaires de l’énergie libérée lors des réactions de fission ou de fusion du noyau atomique.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergies#Sources_d.27.C3.A9nergie

Avantages :

•Électricité produite à des coûts très compétitifs ;
•L’énergie générée possède une très grande puissance ;
•Aucun rejet de gaz à effet de serre.

Désavantages :

• Les rejets radioactifs produits par le nucléaire sont très nocifs pour la santé des humains (malformations, maladies, décès…) et l’environnement (contamination).
• Les coûts sociaux d’accidents nucléaires peuvent donc être très coûteux
• Près du 2/3 de l’énergie électrique produite en centrale nucléaire est perdue sous forme de chaleur ;
• Coûts de production assez élevés ;
• Utilisation désastreuse dans le secteur.

La déforestation

Le terme « déforestation » est utilisé pour qualifier la régression ou la disparition des espaces forestiers. Elle est le plus souvent due à l’urbanisation, l’extension des terres agricoles et l’exploitation, souvent illégale, d’essences forestières.

Les impacts

Plus de CO2 relâché dans l’atmosphère. Les forêts sont des puits de carbone : un hectare d’arbres peut ainsi absorber jusqu’à 6 tonnes de CO2 par an.
Des sols qui s’érodent. Le sol forestier filtre les polluants, facilite l’infiltration de l’eau dans le sol et régularise le débit des rivières.
Moins de précipitations. Les arbres maintiennent le taux d’humidité dans l’atmosphère et donc la fréquence des pluies.
Une biodiversité qui s’éteint. La disparition de la forêt menace la survie d’un grand nombre d’espèces animales dont elle constitue l’habitat naturel.

Les conséquences sur la planète.

Attention : La corrélation entre les déforestations dans le monde et donc en Amazonie, et les modifications climatiques ne peut être prouvée de manière scientifique.
Néanmoins, cela semble être une des principales causes de modifications de la planète.
Depuis une dizaine d’années, il n’y a jamais eu autant de bouleversements climatiques. La fonte des glaciers, le réchauffement de la planète, les inondations, les records de chaleurs, les tempêtes.... Nous sommes témoins de bouleversements de la planète.
D’ici moins de 100 ans, certaines îles risquent de disparaître à cause de la montée des eaux si rien n’est fait.

Sources : http://www.geo.fr/environnement/les-mots-verts/deforestation-36937
http://la.deforestation-amazonie.org/?rubrique=Consequences

Pollution atmosphérique

Origines de la pollution atmosphérique
La pollution de l’air est la résultante de multiples facteurs : croissance de la consommation d’énergie, développement des industries extractives, métallurgiques et chimiques, de la circulation routière et aérienne, de l’incinération des ordures ménagères, des déchets industriels, etc. Ainsi, la production et l’utilisation d’énergie en sont les principaux moteurs.
La pollution atmosphérique sévit surtout en milieu urbanisé et dans les zones d’activités, non seulement par suite de la concentration des industries et des foyers domestiques, mais aussi à cause de la circulation des véhicules à moteur. L’étalement des grandes agglomérations a pour corollaire des besoins en transports toujours plus nombreux.
Mentionnons également les feux de végétation tropicale issus de la culture sur brûlis, qui dégagent de la suie, du dioxyde de carbone, du monoxyde de carbone, des hydrocarbures, du monoxyde d’azote et du dioxyde d’azote. Cette pollution reste encore une des plus importantes.

Les conséquences de la pollution
"Il y a une masse de données cohérente et consistante qui lie la pollution de l’air aux maladies cardiovasculaires et à la mort prématurée," dit le Dr.Ted Schettler, directeur scientifique du Réseau de la Science et de la Santé Environnementale.

En 2004, l’Association Américaine du Coeur a considéré l’évidence scientifique sur la pollution de l’air et les maladies cardiovasculaires, en concluant que l’exposition, à court terme, aux taux élevés de la pollution de l’air (y compris les émissions des autos) "contribue d’une manière considérable à une augmentation de mortalité cardiovasculaire aiguë, surtout parmi certaines parties menacées de la population."
L’association a noté, en plus, que l’exposition à long terme aux taux élevés de la pollution de l’air réduisait l’espérance de vie "d’un certain nombre d’années".
L’étude allemande montre que, par rapport aux personnes qui habitaient plus de 200 mètres d’une route dense de circulation, le risque de calcification dans les artères coronaires était plus élevé de 63% pour celles qui habitaient en moins de 50 mètres de la circulation.

La meneuse principale de l’étude, la Dr. Barbara Hoffmann, ajoute : "Vivre à moins de 100 mètres d’une route majeure, par rapport aux gens qui en habitent plus loin, revient à une différence similaire de calcification coronaire à six mois de vieillissement."

Sources : http://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/polluauto_1.php
http://www.citepa.org/pollution/phenomenes.htm

Pollution des eaux

La pollution de l’eau a pour origines principales, l’activité humaine, les industries, l’agriculture et les décharges de déchets domestiques et industriels due aux produits toxiques rejetés dans les eaux.
La plupart des produits toxiques proviennent de l’industrie chimique, de l’industrie des métaux, de l’activité agricole et des décharges de déchets domestiques ou industriels.
La présence de bactéries ou virus dangereux : les foyers domestiques, les hôpitaux, les élevages et certaines industries agro-alimentaires rejettent des germes susceptibles de présenter un danger pour la santé.
Conclusion :

Les énergies les plus consommées sont les énergies non renouvelables, elles sont polluante et ne sont pas inépuisable. Les conséquences de la pollution engendré sont divers tel le réchauffement climatique, a pollution de eaux, l’élévation du niveau des mers, la déforestation, l’extinction de certaines espèces animales.

Les énergies renouvelables devraient être plus utilisées à l’avenir pour limiter la pollution et prévenir l’épuisement des énergies fossiles. Pour cela les pays développé doivent impérativement prendre des mesures pour favoriser l’utilisation de ces énergies propres en diminuant le prix de celle-ci et en offrant des bonus écologique.

Sources : http://www.dictionnaire-environnement.com/pollution_de_eau_ID1033.html
http://membres.multimania.fr/pow1/Pollution/pollution.htm


Commentaires  forum ferme