L’impact des nouvelles technologies dans la société actuelle

ascension fulgurante de la technologie sur la société
samedi 28 janvier 2012
par  Edison Kurtaj, Olivier Beroud
popularité : 70%

1 : souvenirs souvenirs.
2 : développement et conséquences.
3 : peut-on s’en passer ?
4 : prendre conscience.
5 : vice ou vertu ?
6 : combat, capitulation ou victoire ?

Avec tous les moyens technologiques découverts et inventés ces dix dernières années et notre dépendance à ceux-ci, sommes-nous capables de nous en passer aujourd’hui ?

1 : Souvenirs souvenirs.

Souvenez-vous il y a une quinzaine d’années quand il n’y avait ni téléphones portables ni internet. Certains, étant nés dans cette époque de technologie, sont à dix mille lieue de s’imaginer la vie sans toutes ces choses, les autres eux, qui ont connu, vu et vécu petit à petit cette progression de la technologie, sont les premiers à avoir oublié et remplacé leurs habitudes d’avant cela par ces nouvelles inventions.

2 : Développement et conséquence.

Si nous portons un regard réfléchis et observateur devant toutes ces prouesses numériques et autres, nous ne pouvons qu’admirer le progrès effectué pour et par l’humanité, mais d’un autre côté si nous arrivons à garder notre regard critique sur les choses (et c’est heureusement encore le cas) nous sommes capable de voir les multiples vices que peuvent nous procurer ces engins.
En tant qu’homme, il faut que nous soyons capables de freiner de temps en temps lorsque cela devient trop excessif mais ce mode de vie nous est tellement devenu naturel et indispensable que, pour suivre le rythme de cette société il faut être comme on dit « à la page » ceux qui y renoncent et ceux qui ne se plient pas aux exigences ou ne suivent pas ce rythme finissent par être (si l’on peut appeler ça comme ça) victime d’un suicide professionnel (entreprise, banque éducation etc.…)
Les machines, elles qui sont déjà presque devenues les patrons de notre vie professionnel finiront-elles par prendre le pouvoir sur notre vie privée et familiale ?...
Il y a plusieurs questions qu’il faut se poser, notamment est ce que l’invention d’internet nous facilite l’apprentissage et nous rend-elle vraiment plus "intelligent" ?... _ C’est clair qu’internet nous permet de trouver des informations très facilement et très rapidement , donc dans un sens on peut dire que oui il nous facilite la tâche mais cela dépend de quel point de vue on voit la question car de l’autre on peut dire que justement s’il fait tout à notre place, il n’aide pas à travailler notre intelligence personnelle et notre capacité à réfléchir, à débattre et peser le pour et le contre. On sait que l’on peut avoir les réponse sans vraiment comprendre le fond des choses.

3 : Peut-on s’en passer ?

À l’école est-il devenu indispensable d’utiliser l’ordinateur ?... _ là encore si la vie professionnelle est une question de vitesse, de facilité et est basée sur cette technologie, là évidemment que oui sinon non.

Sur le plan humain, est-ce que depuis l’arrivé d’internet communiquons nous mieux que par le passé ? _ le soucis est que depuis l’arrivé d’internet il y a comme dans plein d’autre domaines des excès et ces excès peuvent nuire à notre vie social et vie physiques . Cette capacité qu’internet à de pouvoir quasiment tout faire peut provoquer le renferment sur soi-même donc rompre tout ce qui est rapports sociaux, familiaux etc… D’autre trouve l’amour sur internet, il y a comme d’habitudes plusieurs réponses possibles à ce genre de questions.

Pour les scientifiques et les experts c’est devenue une sorte de fin de l’effet de frontière. _ Désormais ils peuvent échanger sur les réseaux sociaux ou sur le net. _ Avec cette histoire, c’est devenue un peu une sorte de perte de frontière, on donne lieu au phénomène de « sans bureau fixe », les employés n’auront plus vraiment de raison de se rendre au bureau vu qu’ils peuvent effecteur leur travail à peu près partout dans le monde et à n’importe quel heure. C’est une sorte de dérégulation des temps. On se rend compte qu’on ne sait plus s’arrêter et qu’on perd des moments cruciaux dans notre vie privée.

4 : Prendre conscience.

Il faut aussi être conscient que l’amélioration de ces nouvelles technologies en permanence permet aussi une meilleure productivité des entreprises (elle est nettement supérieur), pour les entreprise ce serait une véritable catastrophe que de revenir en arrière, imaginons qu’ils coupent tout (téléphone, ordinateur, réseau numérique) ce serait des pas et des pas en arrière cela serait donc impossible car si nous avançons cela est due au progrès et aux innovations. L’environnement actuel est définitivement imprégné par la technologie.

En permanence obnubilé par des nouveautés, ne sommes-nous pas victime d’excès ?..._On peut voir ça notamment avec la publicité et son omniprésence dans notre vie de tous les jours que ce soit à la télévision, dans les journaux ou dans la rue. Les spots publicitaires envahissent notre esprit et la transmission d’informations est à sens unique.

5 : Vice ou vertu ?

La publicité a pour défaut de créer un besoin alors qu’il n’est pas vital._ Prenons l’exemple du « Tamagotchi » (gadget qui, en appuyant sur des boutons, permet de s’occuper d’un animal virtuel pour qu’il vive le plus longtemps possible), le fabricant japonais Bandai sort ce gadget en 1997. Il fait fureur auprès des petits enfants et même des ados qui en deviennent quasiment accro. En 2004, la nouvelle version sort, on peut connecter les "tamagotchi" entre eux.

Il y a aussi un côté positif dans la publicité. Elle crée des emplois notamment dans le domaine du marketing, où il est indispensable de l’utiliser. La publicité nous fait aussi découvrir les nouveautés sur le marché. Par exemple, quand un nouvel objet est crée et qu’on veut le faire découvrir à la population, on passera par la publicité.

Le téléphone, lui, va même jusqu’à devenir la clef de la porte d’hôtel…_

Un exemple de l’énorme progrès technologique en quelques années :_ Le smart phone qui peut régler la note ou ouvrir la porte de la chambre d’hôtel entre autre. Plus besoin de clé, le téléphone mobile suffira. Cette nouvelle invention a été testée en Suède, dans un hôtel de Stockholm. Le seul défaut c’est qu’il faut être à une distance maximum de 10 centimètres.

6 : Combat, capitulation ou victoire ?

Un des autres soucis, est que La technologie a gagné quelques « batailles » face à la population. Les personnes deviennent plus exhibitionniste, ils ne font petit à petit plus la différence entre la sphère privée et la sphère publique (notamment sur les réseaux sociaux). _Prenons l’exemple de « facebook », qui est un réseau social dans lequel on peut mettre des informations de l’ordre privé tels que des photographies, des textes, des vidéos, etc. _ En ce moment, on peut déjà connaître énormément sur la vie privée d’une personne, le profil ne peut pas être vu par des personnes avec lesquelles vous n’êtes pas ami si vous réglez les critères de sécurité correctement (ce qui n’est pas souvent fait).Il y a de nombreux exemples de cas qui ont mal tourné (due au manque de sécurité).

_Exemple de situation insolite : Une jeune allemande résidant dans la ville d’Hambourg, a pour son anniversaire organisé une fête au domicile de ses parents et a envoyé les invitations à ses amis par le biais de Facebook. Jusqu’icì tout va bien, le problème est que le jeune homme a oublié de mettre sous les paramètres de sécurité que c’était un événement privé et non ouvert aux publics. Très vite plus de 14’000 personnes au confirmé qu’ils viendraient à la fête Heureusement, si l’on peut dire, seulement 1600 des 14’000 prévus sont venus, créant de gros troubles et improvisant une fête alcoolisée dans la rue (ce qui a poussé la famille à quitter la maison). Pas moins de 100 policiers ont tenté de maintenir l’ordre entre 19h et 2h du matin, bilan de la soirée : des policiers blessés, des dégâts matériaux, 11 arrestations et des départs de feux bloquer à temps. Pour cette fête aux conséquences qui aurait pu être bien plus grave, cette jeune allemande est surement la plus grande organisatrice de fête non-organisée de l’histoire.

L’impact négatif sur les jeunes : _Les élèves entre l’école obligatoire (le cycle d’orientation) et le post-obligatoire (collège, école de commerce, ecg, etc.) fréquente quotidiennement les réseaux sociaux et cela se ressent sur leurs résultats scolaires. Les scientifiques en ont concluent que les élèves utilisant « facebook » ont de plus mauvais résultats au niveau scolaire que les autres.

L’orthographe et les ados

On remarque que les enseignants, et ceux de français en particulier, se plaignent du niveau très bas des adolescents en orthographe. En effet, quand ils font un test écris par exemple, plus de la moitié des élèves n’ont pas la moyenne.
Les enseignants pensent que cet échec peut être dû à l’utilisation quotidienne des technologies telles que les sms, facebook, twitter, BBM, etc. et surement aussi du manque de lecture. Ces nouvelles inventions ont un impacte négatif sur l’écriture des jeunes, car à la place de lire un livre durant leur temps libre, ils vont sur des réseaux sociaux où ils écrivent et lisent des mots sans faire attention à l’orthographe ce qui provoque une baisse au niveau des rédactions, dictées, exposés, etc... .

Le GPS ou (en français) système de localisation mondial, devient lui aussi avec le temps l’un de ses objets qui réduisent notre envie d’effort en nous faisant le travail tout seul. Certains voient cela comme une super chose, d’autre le voient d’un regard plus inquiet en ce demandant si la prochaine étape sera que la voiture roule toute seul sans conducteur.

Ce qui est et sera déterminant pour l’avenir commun de la technologie et de l’homme est que la technologie ne fasse pas perdre l’identité des gens et ne donne pas lieu à un phénomène de déshumanisation et de manipulation.

http://www.journaldunet.com
http://kallirrhoe.canalblog.com
http://www.clubic.com


Commentaires  forum ferme