Réchauffement climatique fonte de l’arctique

, par  Labinot Jashari, Valon Halimi , popularité : 1%

Le réchauffement climatique entraîne la fonte des glaces dans l’Arctique, et met en péril de nombreuses espèces animales vivant dans ces lieux.

L’Arctique est une région qui encercle le pôle Nord, elle comprend 5 pays. L’Arctique comporte aussi un quart de l’hydrocarbure du monde.

Mais tout cela pourrait disparaître parce qu’on a pu constater depuis ces dernières années, le recul du glacier de l’Arctique, les icebergs sont de plus en plus fréquents sur les routes des navires : en 1970 il n’y en avait que 400 par an, et en 1990 on pouvait compter sur la route des bateaux1000 icebergs par an.

Plus grave encore c’est que ce recul laisse apparaître des convoitises de certains pays qui y voient un avantage pour l’exploitation de l’hydrocarbure et les voies maritimes qui seront ouvertes par cette fonte.

L’ours polaire
L’ours polaire en voie d’extinction.

Ce phénomène désastreux toucherait aussi les espèces vivant en ces lieux, par exemple l’ours polaire. Ce dernier est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l’IUCN (Union International pour la Conservation de la Nature) et on estime que l’espèce pourrait disparaître d’ici un siècle, en raison de la fonte des banquises qui leur servent d’habitat et de terrain de chasses (chasse au phoques).

La progéniture des ours polaires ne peux survivre sans tanière où la mère hiverne pendant que les petits grandissent jusqu’au moment où ils sortent de la tanière.

AnnéeSuperficie de la glace en km2
2005 5.24 millions
2007 4.14 millions
Arctique
Évolution de la fonte de l’Arctique.

« En 2 ans, l’Arctique a perdu 22% de sa surface. L’épaisseur de la glace de l’Arctique a diminué de 2.13 m en 20 ans. La NASA a relevé que tous les dix ans le glacier perdait 10% de sa couche de glace. »

AnnéesTempératures MinTempératures Max
1990 -46°C 7°C
1995 -55°C 11°C
2000 -44°C 10°C
2005 -60°C 11°C
2010 -41°C 13°C

La glace renvoie les rayons du soleil, et comme elle font il y a plus de surface non-glacée, donc l’océan absorbe les rayons et chauffe plus vite ce qui accélère la fonte.

La fonte de l’Arctique et du Groenland provoquerait une dangereuse montée des eaux. Et cela toucherait beaucoup de pays côtiers.

Par exemple si nous prenons les Pays-Bas qui possèdent près de 3585 km de digues, et plus précisément la ville d’Amsterdam, qui est située très près de la côte. Cette ville rencontre beaucoup de problèmes liés à la montée des eaux, son aéroport par exemple a dû parfois fermer à cause de tempêtes qui ont créé une montée des eaux.

On peut également constater que les températures de la capitale ont augmenté en parallèle avec celles l’Arctique comme on peut le constater sur le graphique ci-dessous.

Températures Amsterdam {JPEG}

En 1953, les Pays-Bas ont subit des inondations qui ont causé plus de 1800 morts et près de 160’000 hectares inondés.

Carte des Pays-Bas {JPEG}

On peut donc constater que la fonte de l’Arctique a des répercussions directes sur le pays et sur les routes maritimes.

Sources Wikipédia,climatologie et http://lespassionsdefanfan.kazeo.com/Animaux/L-Ours-Polaire-en-danger,a582367.html