Genève : Pionniers de la photographie en Suisse romande

, popularité : 23%

Grâce au fonds remarquable rassemblé par Michèle et Michel Auer au sein de leur fondation genevoise, c’est l’ensemble des approches des pionniers de la photographie en Suisse romande qui s’illustre à la Maison Tavel.

Sébastien Straub « Vue du port du commerce et du Jardin anglais », Genève, vers 1854
Calotype, 202 x 285 mm Inv. FAO 49129 © Fondation Auer Ory

Près de 200 originaux datant des années 1840 à 1865 offrent au public une occasion de découvrir la variété des thèmes et des techniques qui ont marqué les débuts d’un médium aussi décrié qu’admiré.

Dès son invention en 1839, la photographie suscite l’engouement et la Suisse romande n’échappe pas à la règle. À Genève et Lausanne, des entrepreneurs audacieux ouvrent des magasins de matériel photographique et les premiers ateliers. En revenant aux fondamentaux de cet épisode culturel sans précédent, cette exposition propose un voyage dans les années 1840 à 1860 grâce à une sélection d’œuvres de la Fondation Auer Ory.

Paul Louis Vionnet « La Châtaignière, Étoy », 1864
Tirage albumine, 122 x 183 mm Inv. FAO 25611 © Fondation Auer Ory

Le public pourra ainsi comprendre les polémiques liées à une invention considérée à ses débuts comme un simple procédé mécanique et redécouvrir la Suisse romande dans son ancienne topographie urbaine : rues sans voitures, paysages lacustres inhabituels ou encore portraits de toutes natures. Des panoramas familiers des Alpes enneigées aux sites de contrées lointaines, la photographie a aussi nourri l’amour de l’orientalisme, des découvertes archéologiques et de l’étude du passé. Autant de points de vue qui permettront à chacun d’éprouver le changement esthétique et formel que provoque l’arrivée de ces premières empreintes du réel.

Du 27 septembre 2019 au 29 mars 2020

Voir en ligne : Maison Tavel

Brèves Toutes les brèves