Lausanne : « Corps »

, popularité : 17%

Consacrée au corps, la troisième édition des biennales de l’Art Brut (après “Véhicules“ en 2013 et “Architectures“ en 2015) présente des œuvres issues exclusivement de la Collection de l’Art Brut et liées par une thématique commune.

L’exposition vise, grâce à ce nouveau fil rouge, à mettre en lumière toute la richesse des collections du musée lausannois, qui comptent aujourd’hui plus de 70 ’000 pièces.

« Tatouages : Évasion de forçats, vers 1900 »
Préfecture de Police, Paris, photographie d’un dos tatoué, contretype, tirage argentique, 18 x 23 cm, numérisation : Marie Humair, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne. Archives de la Collection de l’Art Brut, Lausanne

Alliant l’intime à l’universel, le corps humain est l’un des thèmes majeurs de l’histoire de l’art occidental. À partir du mystère du Verbe fait Chair, le corps permet d’exprimer le divin, mais aussi les blessures subies à chaque instant de l’histoire humaine. La représentation du corps est une métaphore qui renvoie au contexte dans lequel l’œuvre a été conçue et aux émotions qu’elle éveille. Cependant, le corps est aussi cet objet sur lequel s’appuie la construction de mythologies collectives ou individuelles. Loin d’être un signe univoque, il est le reflet de la position des marges et des centres dans notre société.

Miguel Hernandez, sans titre, 1948
encre sur papier, 27 x 21,5 cm, photo : Amélie Blanc, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne. Collection de l’Art Brut, Lausanne, no inv. cab-68bis

L’exposition réunit environ 300 dessins, peintures, photographies et sculptures. Elle illustre les multiples représentations du corps dans les productions d’Art Brut, sans perdre de vue la dimension du dialogue intime que les auteurs entretiennent avec leurs créations.

Ces œuvres constituent des « batailles » sans médiation ni concession que le créateur mène avec sa propre image et son vécu singulier. Pour certains d’entre eux, le corps est le refuge d’une intimité complexe ; pour d’autres, une prison à fuir, ou encore le centre d’énergies à libérer et à transformer.

Jusqu’au 29 avril 2018

En marge de l’exposition :

Visite commentée gratuite de l’exposition "Corps" :
- samedi 20 janvier 2018, 14:00
- samedi 17 mars 2018, 14:00

Atelier jeune public : "Corps"
- samedi 20 janvier 2018, 14:00
- samedi 10 février 2018, 14:00
- samedi 17 mars 2018, 14:00

Visite commentée gratuite de l’exposition "Corps" en relation avec la conférence de David Le Breton au Théâtre Sévelin 36 - samedi 10 février 2018, 14:00
Visite commentée gratuite de l’exposition "Corps" dans le cadre des Printemps de Sévelin, en lien avec la conférence de Gustavo Giacosa. - dimanche 4 mars 2018, 13:00
Visite commentée gratuite de l’exposition "Corps" dans le cadre d’un atelier à la Grange de Dorigny - dimanche 17 décembre 2017, 11:00

Pour tous ces événements : Réservation en ligne, dans les limites des places disponibles

Voir en ligne : Collection de l’Art brut, Lausanne