Nyon : Far° festival des arts vivants

, popularité : 9%

Pour ses 35 ans, le far° festival des arts vivants de Nyon questionne notre relation à la nature et à l’autre, aussi bien humain que non-humain. C’est sous le titre “Organique“ que sont présentées des œuvres où coexistent le végétal, l’humain, l’animal, le fongique, le féminin, le masculin, mais aussi le numérique, l’art contemporain ou les pratiques populaires.

Le festival donnera l’occasion de découvrir des artistes qui se réapproprient des savoirs ancestraux, collaborent avec des micro-organismes ou examinent comment la législation et la justice peuvent servir l’écosystème. Organique annonce onze jours de festival comme un espace pour célébrer le potentiel créatif des arts vivants et ses multiples façons de polliniser notre rapport au monde.

Antonia Baehr & Latifa Laâbissi (de/fr) « Consul et Meshie »
© Anja Weber

Parmi les artistes qui seront présents, citons : Maria Jerez, Antonia Baehr & Latifa Laâbissi, Lea Moro, Clara Amaral, Ivana Müller & Gaëlle Obiégly, Maria Lucia Cruz Correia, Joël Maillard, Adina Secretan, Thierry Boutonnier, Joëlle Fontannaz, Sébastien Grosset & Camille Mermet…

Dans leur spectacle, Consul et Meshie, Antonia Baehr & Latifa Laâbissi revêtent les identités simiesques des chimpanzés Consul et Meshie qui vivaient comme des humains, chez les humains et avaient fini par se considérer comme tels. Leur but : broder un canevas vivant tendu vers nous comme un miroir, où le passé communique avec le présent et le futur. Fortement poilues, impertinentes et impudiques, elles habitent une œuvre de Nadia Lauro qui s’apparente à l’intérieur matelassé et couleur bronze d’une limousine. Consul et Meshie représentent des figures hybridées qui interrogent la violence des assignations et font voler en éclats les distinctions telles que nature / culture, homme / femme, le soi / l’autre.

Maria Lucia Cruz Correia (pt/be) « Voice of Nature : The Trial »
© Mark Požlep

Quant au travail artistique de Maria Lucia Cruz Correia, il témoigne de son engagement profond dans les questions environnementales. Elle réagit aux crimes écologiques de notre époque en proposant un contexte participatif qui relie l’art à la voix des scientifiques, des activistes et des avocats. Voice of Nature : The Trial est un procès théâtral qui examine de quelle manière la législation et la justice peuvent servir les écosystèmes menacés de la Terre. Peut-on accorder le statut de personne à des non-humains ? Comment faire d’une montagne ou d’une rivière une entité juridique ? ... Dans ce procès, humains et non-humains se réunissent pour trouver un langage collectif.

Voici un petit aperçu de la programmation qui vous attend en août lors du far° festival des arts vivants Nyon.

Du 14 au 24 août 2019

Informations : www.far-nyon.ch

Brèves Toutes les brèves