Spectacles onésiens
Onex : Coup de blues !

Blues à l’honneur aux Spectacles onésiens

Article mis en ligne le mars 2007
dernière modification le 7 décembre 2011

par Firouz Elisabeth PILLET

Pas d’hiver rigoureux cette année, réchauffement planétaire oblige. Malgré tout, par habitudes, l’envie de réchauffer les cœurs durant les légendaires giboulées de mars, se fait ressentir. Quel meilleur remède, alors, qu’une bonne soirée blues ?

Tel est le palliatif idéal que nous proposent les Spectacles Onésiens avec Keith B. Brown solo le vendredi 2. Reconnu unanimement comme l’un des plus grands interprètes de country blues de sa génération, Keith B. Brown est aussi un chanteur-auteur-compositeur talentueux. Ses racines profondément ancrées dans le Delta blues, associées à sa sensibilité soul-folk-pop, font de cet artiste une nouvelle « voix » puissante et originale, la voix du film The Soul of the Man. En seconde partie, le Pape de l’harmonica ; Jean-Jacques Milteau (et son 4tet), a sillonné les chemins d’Europe et d’Amérique l’instrument aux lèvres, et signe une discographie impressionnante.

Keith B. Brown

Le spectacle suivant a lieu au Grand Casino de Genève : le 23 mars, la salle du bord du lac accueillera le nouveau spectacle tant attendu de Guy Bedos, fidèle à lui-même, avec son humour grinçant mais juste, la virulence de ses propos, et surtout son engagement politique. Signant ici une sorte de Best of de ses sketches, « En piste », accompagné par sa revue de presse, Bedos n’a rien perdu de son éloquence cinglante et ceci, depuis 1965, à ses débuts à l’Olympia.

Le mois de mars à Onex s’achève, le 30, avec le concert de Jeanne Cherhal, qui présentera le répertoire de son nouvel album, « L’eau ». Ses chansons, tels des instantanés, apaisent, séduisent, voire s’emballent et s’envolent. Auteur-chanteuse-compositeur de talent, musicienne accomplie, elle croque des portraits “à la Daumier“ et s’épanouit dans la chanson alors qu’elle se rêvait en danseuse classique. Ce qui explique tant de grâce et de fraîcheur chez cette jeune femme qui souffle sur la salle une bouffée d’oxygène salutaire grâce à ses chansonnettes euphorisantes.

La faim peut provoquer bien des symptômes… L’estomac vide, la vue se trouble. C’est la curieuse aventure qui arrive à deux souriceaux affamés qui se mettent à voir la lune tel un gros fromage. Parviendront-ils à rejoindre l’astre phosphorescent ? Et que leur réserve la sorcière ? C’est ce que découvriront les jeunes spectateurs avec les marionnettes de la Compagnie Farfelune, de Genève, et son spectacle Le fromage de lune, les 4 et 7 mars 2007 au Manège.

Fayrouz-Elisabeth Houchi-Pillet

Visiter le site
Tél. : (022) 879 59 99