Théâtre de la Colline + CentQuatre-Paris
Paris : Festival « Impatience 2016 »

Coup de pouce au jeune théâtre

Article mis en ligne le 15 mai 2016
dernière modification le 26 avril 2016

La 8ème édition du festival du théâtre émergent, festival dédié aux jeunes compagnies de théâtre contemporain, débutera durant la deuxième moitié du mois de mai, avec une affiche qui propose 8 spectacles.

Les spectacles sélectionnés seront joués au théâtre de La Colline (du 2 au 11 juin) et au Centquatre. En voici la liste :

A La Colline

-  Iliade d’après Homère de et mise en scène Pauline Bayle, Compagnie À tire d’aile. Mardi 7 juin à 19h et mercredi 8 juin à 21h

-  Théâtre de et mise en scène Marcus Borja, Compagnie Interpréludes. Mardi 7 et mercredi 8 juin à 18h30 et 21h
Sur scène, plongés dans le noir, les spectateurs sont assis sur autant de chaises. Cinquante comédiens tournent autour de ce cercle en choral en clamant, chantant et murmurant des textes en plus de trente langues, accompagnés d’un piano, d’une guitare, d’un accordéon et d’un nyckelharpa (vièle à clés suédoise…).

« Big Shoot »

-  Big Shoot de Koffi Kwahulé, mise en scène Alexandre Zeff. Compagnie La Camara Oscura. Vendredi 10 juin à 19h et samedi 11 juin à 20h.
Chaque soir, des spectateurs-voyeurs viennent assister au spectacle de la mort. Dans ce big show télévisé, performance déjantée signée par Alexandre Zeff, Stan et « Monsieur » font leur grand numéro. Musical et sanglant…

-  ADN Acide DésoxyriboNucléique de Dennis Kelly, mise en scène Yohan Bret. Compagnie L’An 01. Vendredi 10 juin à 21h et samedi 11 juin à 18h
Tenter de se construire dans un monde inquiétant, essayer de vivre normalement après avoir commis l’irréparable. Telle est l’ambition de nombreux personnages de Dennis Kelly.

Au Centquatre

-  Et, dans le regard ? la tristesse d’un paysage de nuit , d’après Les Yeux bleus, cheveux noirs de Marguerite Duras, mise en scène Léna Paugam, Compagnie Lyncéus-Théâtre. Jeudi 2 juin à 20h30 et samedi 4 juin à 18h
« C’est l’histoire d’un amour, le plus grand et le plus terrifiant qu’il m’ait été donné d’écrire… Il s’agit d’un amour perdu. Perdu comme perdition », écrivait Duras dans une lettre à la presse.

« Lotissement »
© Man Haast

-  Lotissement de Frédéric Vossier, mise en scène Tommy Milliot, Man Haast. Jeudi 2 juin à 19h et samedi 4 juin à 16h et 19h30.
Une chronique familiale épurée et dérangeante, ou l’histoire d’une chronique familiale qui pourrait être banale.

-  Homme sans but d’Arne Lygre, mise en scène Coline Struyf, Collectif Mariedl (Prix de la Critique 2014 dans la catégorie meilleure mise en scène). Jeudi 9 juin à 20h30 et vendredi 10 juin à 21h
Peter vit dans une ville créée de toute pièce, au bord d’un fjord norvégien. Dans cette cité artificielle fondée par cet homme riche, FEMME, FRERE ou FILLE le côtoient et l’accompagnent jusqu’à sa mort. Sont-ils de vrais membres de sa famille ou des acteurs à son service ?

« Homme sans but » par le Collectif Mariedl

-  Non c’est pas ça ! (Treplev variation) d’après Tchekhov, mise en scène Laureline Le Bris-Cep, Gabriel Tur, Jean-Baptiste Tur, Collectif Le Grand Cerf Bleu. Jeudi 9 et vendredi 10 juin à 19h, samedi 11 juin à 16h.
Un spectacle très librement inspiré par La Mouette de Tchekhov, mais le Collectif Le Grand Cerf Bleu n’en fait ni une adaptation ni une réécriture. Plutôt une digression ou une variation autour des thèmes de l’œuvre, à partir desquels ils écrivent un nouvel objet fictionnel.

Du 26 mai au 12 juin 2016

Réservations : 01.44.62.52.52