Théâtre du Grütli, Genève
Genève : On ouvre ? On n’ouvre pas. On ouvre ? ON OUVRE !

A l’affiche

Article mis en ligne le 3 mai 2021

Après 147 jours sans public, quel soulagement de pouvoir écrire ces quelques mots : chères spectatrices & chers spectateurs, voici les spectacles que vous allez pouvoir découvrir en mai...

Certes à 50,
Certes masqué.e.s,
Certes distancé.e.s,
Mais enfin rassemblé.e.s !

« Les fileuses, la porte et le messager »
© Isabelle Meister

Les fileuses, la porte et le messager
Pour cette nouvelle exploration poétique de la scène, le Théâtre de l’Esquisse tente de s’aventurer dans les plis du temps, entre éternel retour et fugacité insaisissable, parsemés de coïncidences hasardeuses ou attendues, de personnages qui construisent inlassablement ce flux perpétuel. Vers le futur, vers l’inconnu, vers une nouvelle donne ?
Avec la présence dans l’instant des dix comédiens en situation de handicap mental qui constituent la compagnie, ce fil rouge de la transmission, de l’héritage, s’est progressivement imposé pour une aventure théâtrale intense et ouverte, animée d’énergies singulières et peuplée de personnages drôles ou étranges, souvent généreux et toujours attachants.
Parfum de légende, fragments d’une mythologie rêvée : le spectacle s’ouvre sur l’évocation d’un récit antique et fondateur... Avant de sauter dans un passé récent, de souvenirs vécus, dont celui d’un déménagement. Ou comment le présent est habité par différentes strates du passé, proches ou lointaines, oubliées ou récurrentes, conservées ou provisoirement égarées.

jeudi 6 mai à 17h, vendredi 7 à 20h et dimanche 9 mai à 17h

Informations : +41 (0)22 888 44 88

« Blanc »
© Production Cie Bleu en Haut Bleu en Bas

Blanc
BLANC est une célébration interstellaire consacrée à lʼultime voyage. Anna Lemonaki et la Cie Bleu en Haut Bleu en Bas proposent une cérémonie flamboyante à la gloire des vulnérabilités humaines. Trois divinités mythologiques, un Jésus musicien, une femme de ménage qui rêve d’un monde bien propre, un robot amateur de danse et une gomme géante entraînent le public dans les retranchements de la pensée en sondant les limites de la vie et de la mort, remettant en question les combats qui animent les êtres et donnent du sens à la vie.
Troisième partie d’une tétralogie en couleurs, BLANC dépeint une fresque quasi surréaliste au ton mystérieux, drôle, fort et fragile à la fois.

du 25 mai au 6 juin 2021

La billetterie est désormais ouverte sur le site internet du Grütli, toujours à prix libre. 0.-, 5.-, 10.-, 15.- ou même 100.- ? C’est vous qui choisissez.