Palazzo Sarcinelli, Conegliano
Conegliano : Steve McCurry, « Icônes »

Photographie

Article mis en ligne le 27 décembre 2021
dernière modification le 11 février 2022

L’exposition présentée au Palazzo Sarcinelli retrace les grands thèmes et les scénarios les plus incroyables que McCurry a rencontrés au cours de sa carrière.

Cette manifestation est un voyage immersif dans le style et la poétique du grand photographe américain. Un voyage qui amènera les visiteurs à la vision de plus de 100 photographies sélectionnées parmi des milliers de clichés pris au cours d’une carrière de quarante ans. Steve McCurry est artiste, avant d’être photographe documentaire ; et, bien que plusieurs de ses séries aient été commandées par des magazines et des journaux occidentaux, chaque photographie reflète pleinement sa vision intellectuelle de l’homme et de la nature. McCurry est en fait un humaniste au sens plein du terme. Il aime les êtres humains dans toutes leurs manifestations et, d’un point de vue compositionnel, il préfère souvent les gros plans qui lui permettent d’entrer en totale empathie avec les sujets choisis.

Parmi les protagonistes de l’activité de Steve McCurry, on trouve tout d’abord l’Afghanistan avec un portrait inédit et passionnant de Kaboul, une ville tourmentée par plus de 15 ans de conflit. Le photographe nous raconte les côtés les plus sombres de la capitale et de l’Afghanistan en général, les épisodes de violence et de ségrégation ; mais parmi les pages de l’une des régions les plus tourmentées de la planète, l’humanité émerge inévitablement. Les mineurs de Pol-e-Khomri, ou les enfants qui s’entassent dans le coffre d’une Chevrolet des années 50 ne sont que quelques-uns des moments enchanteurs de la vie avec lesquels McCurry parvient toujours à faire frémir.
Rencontre également avec l’Inde sous toutes ses facettes grandiloquentes. Une photo en particulier révèle le grand talent de McCurry. C’est la représentation de l’un des monuments les plus vus et photographiés au monde : le Taj Mahal. La structure, qui domine la ville d’Agra, apparaît dans les images de chaque touriste du sous-continent ; pourtant, même dans l’un des endroits les plus connus de la planète, Steve McCurry est capable de créer une photographie inhabituelle et extraordinairement nouvelle de l’endroit.

jusqu’au 6 février 2022