Laténium, Hauterive
Hauterive : « Entre deux eaux ».

“La Tène, lieu de mémoire”

Article mis en ligne le 28 mai 2022

Le Laténium présente une exposition dont le propos est l’évocation onirique de l’histoire de ce lieu de mémoire qu’est La Tène, un lieu qui convoque le souvenir des Celtes.

Auguste Bachelin, « La Tène », 1878
Huile sur toile. Laténium, exposition permanente.

La Tène est le gisement de référence de la civilisation celtique, attestée sur la majeure partie de l’Europe. Mais ce site invite aussi à la rêverie. Des hauts-fonds et des eaux peu profondes, des rives fluctuantes et indociles souvent baignées de brumes, où le lac s’écoule dans les méandres d’une rivière au cours changeant… Ce lieu singulier a émerveillé les Celtes, puis les archéologues et les artistes, tout comme les touristes et les amateurs de baignades. Or, depuis plus de vingt-deux siècles, ces eaux indécises ont remué bien des mystères. Deux ponts en chêne enjambant un ancien bras de la Thielle, des ossements humains et animaux, des quantités affolantes d’armes, des parures, des outils … Comment parler, aujourd’hui, de ce site mondialement célèbre, découvert en 1857, dont l’interprétation a alimenté des débats incessants, et qui suscite encore la perplexité de la communauté scientifique ?

Dévoilant pour la première fois la quasi-totalité des trouvailles abritées dans les dépôts du Laténium ainsi qu’une abondante sélection de documents historiques, l’exposition propose une évocation onirique de l’histoire de ce lieu de mémoire.

Ce projet accompagne le renouvellement muséographique du secteur « Les Celtes de La Tène » dans l’exposition permanente.

Le saviez-vous ? Le Laténium est un néologisme archaïsant. Il évoque en effet le site de La Tène qui se trouve seulement à 2 km du musée sis à Hauterive !

Jusqu’au 8 janvier 2023