Fondation de l’Hermitage, Lausanne
Lausanne : Achille Laugé

A ne pas manquer !

Article mis en ligne le 22 juillet 2022

La Fondation de l’Hermitage consacre une grande rétrospective au peintre français Achille Laugé (1861-1944) – une première en Suisse.

Achille Laugé « L’Hort à Cailhau » 1902
Huile sur toile, 52 x 79 cm. Collection particulière

Artiste profondément attaché à l’Occitanie, dont il est originaire, Laugé fascine par son parcours singulier au sein du mouvement néo-impressionniste. L’exposition, qui réunit près de quatre-vingts œuvres et couvre toute la carrière de Laugé, met en lumière l’originalité profonde de ce peintre du quotidien, mû par une sensibilité exceptionnelle. Raffiné et simple à la fois, il prend pour sujet son environnement immédiat : les alentours de sa maison à Cailhau, les fleurs de son jardin, les portraits de ses proches. Avec sa technique très pure, caractérisée par les trois couleurs primaires juxtaposées en petits points ou en treillis, il s’approprie de manière très personnelle la méthode divisionniste.

Achille Laugé « Fenêtre ouverte à Toulouse » vers 1920-1925
Huile sur toile, 73,5 x 73,5 cm. Collection particulière. Photo Daniel Martin

Issu d’une famille paysanne, Laugé abandonne ses études en pharmacie au profit de l’École des beaux-arts de Toulouse. En 1886, au Salon des Indépendants, Laugé découvre le tableau manifeste de Georges Seurat, “Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte“, véritable révélation pour lui. En 1892, de retour à Carcassonne, il se convertit à la couleur pure divisée. Seul devant l’éblouissante lumière méridionale, Laugé s’approprie, au gré de nombreuses expérimentations, la théorie des couleurs de Seurat et de Signac. Affichant un caractère profondément original qui dénote son intuition de la couleur, il réalise de somptueuses natures mortes où les bouquets de coquelicots et de marguerites voisinent avec les fruits mûrs et les branches d’amandiers en fleurs. Achille Laugé exprime cet « art de sensibilité émue » que relève son ami Bourdelle.

L’exposition s’articule autour de thématiques illustrant à la fois le parcours et les sujets de prédilection de Laugé, permettant de replacer le peintre dans le contexte artistique du tournant du 20e siècle et de dévoiler la singularité de cet artiste remarquable.

Jusqu’au 30 octobre 2022