Genève, Saint-Gervais : “Mensch oder Schwein“

, par  Rosine SCHAUTZ , popularité : 16%

Avec cette pièce, Michel Deutsch nous plonge dans ce que fut "l’Allemagne en automne", le mouvement contestataire né dans les années 60 et qui dura jusqu’à l’automne 77.
A cette époque, la contestation visait le monde libéral qu’il s’agissait idéalement de détruire, ou tout au moins de révolutionner, si l’on était un jeune issu d’une métropole occidentale, le but étant, in fine, de mettre sur pied une société plus égalitaire, plus solidaire, plus libre.

Rappel historique
En mai 1970, Baader, Ensslin et Meinhof s’engagent dans la lutte contre l’impérialisme américain et les structures autoritaires de la société libérale. La Rote Armee Fraktion (aussi connue sous le nom de Bande à Baader) est le fruit d’un désir avoué de révolution armée d’une part et d’un vrai conflit portant sur le maintien après-guerre des élites nazies, situation considérée comme proprement inadmissible par les nouvelles générations. En réponse à cet état des choses, le terrorisme apparaissait pour toute une jeunesse comme la seule aventure possible, à portée de main. Or, comme le dit Thomas Elsaesser, ce désir de révolution n’était pas qu’une posture romantique en noir et rouge. Il analyse en effet le mouvement, dans Terrorisme, mythes et représentations, comme étant le produit tout à la fois "de l’anti-communisme forcené de la RFA, le produit d’Auschwitz comme clé de la culpabilité des élites, et le produit du Vietnam comme clé de la culpabilité du pouvoir triomphant".

La pièce
La pièce de Michel Deutsch convoque les acteurs de cette période et les auteurs de ce mouvement, en mêlant et superposant fictions, citations, et réalités diverses. L’écriture ici se veut enquête et chronologie d’événements, mais surtout écriture. Les scènes dialoguées s’enchevêtrent avec les moments historiques, créant un matériau dramaturgique travaillé par cinq comédiens qui incarnent pas moins de cinquante figures. Ainsi, le théâtre-documentaire reste avant tout théâtre au sens le plus large, car ici la distance provoquée par la fiction, le plaisir du jeu théâtral et le mensonge, trois donnés des arts du spectacle, sont conjugués et sonorisés de manière à nous permettre un retour salutaire sur ce que fut cette "décennie rouge", et nous inviter à réfléchir à de nouvelles façons de contester le monde.

Rosine Schautz

Mensch oder Schwein – la décennie rouge, jusqu’au 12 mai 2007
Théâtre Saint-Gervais (loc. 022/908.20.20)
"Berlin. Juillet 1970. Appartement à Kreuzberg. Baader tire les rideaux.
Gudrun Ennslin : Ces porcs de flics ont assassiné Benno Ohnesorg. Ils nous tueront tous… Vous savez quel ramassis de salauds on a contre nous. C’est la génération d’Auschwitz qu’on a contre nous… On ne discute pas avec les gens qui ont fait Auschwitz. Il faut organiser une résistance armée." Mensch oder Schwein, Michel Deutsch

Voir en ligne : Théâtre Saint-Gervais

Brèves Toutes les brèves